ICC - Paris ne rassure pas avant d'affronter Monaco

Commentaires()
psg
Trois jours avant d'affronter Monaco, le PSG a concédé sa deuxième défaite en préparation ce mercredi face à la Juventus à Miami (2-3).

Même si ce n'étaient que des matches amicaux, il y a toujours meilleure préparation. Le Paris Saint-Germain s'est incliné face à la Juventus mercredi au Hard Rock Stadium de Miami (3-2), quatre jours après avoir perdu face à Tottenham à Orlando (2-4). Les Parisiens se sont envolés dans la foulée pour Tanger où ils affronteront Monaco samedi lors du Trophée des champions.

Emery : "Le club travaille pour construire la meilleure équipe"

Victorieux de leurs trois matches la saison dernière, et de la compétition depuis deux ans, les coéquipiers d'un très bon Angel Di Maria n'auront pas eu le même succès outre-atlantique cette année. Face à la Juventus, dont l'adversité était supérieure à ce qu'avaient proposé l'AS Rome (1-1, 5 TAB3) et Tottenham (2-4), les Parisiens ont été dominés, tout en montrant, par instant, de belles choses. Si Alphonse Areola a retardé l'échéance (29e, 37e), le Français ne pouvait rien faire sur l'ouverture du score de Gonzalo Higuain (0-1, 45e) consécutive à un superbe service de Paulo Dybala, dans l'espace entre Presnel Kimpembe et Thiago Silva. Les hommes d'Unai Emery ont manqué de vitesse dans leurs transitions, probablement lié à la charge de travail pendant ce stage aux Etats-Unis. 

Marco Verratti

Avant le match, Unai Emery avait prévenu : " tout le monde va jouer, sauf un ou deux joueurs. On a besoin de faire attention aux blessures ." Résultat, après un concert de Flo Rida à la pause, l'Espagnol n'a laissé qu'Angel Di Maria, suspendu samedi et Presnel Kimpembe dont on peut supposer qu'il ne débutera pas contre Monaco, sur le terrain. Après un poteau de Stefano Sturaro (51e), Angel Di Maria a confirmé sa bonne forme en offrant l'égalisation à Gonçalo Guedes (1-1, 53e). Répit de courte durée suite à une grosse bourde de Layvin Kurzawa dont a profité Moise Kean, puis Claudio Marchisio qui a trompé Rémy Descamps, qui venait de remplacer Alphonse Areola (1-2, 62e). Si Javier Pastore a permis aux siens de revenir de la tête (2-2, 80e), un penalty de Claudio Marchisio a entériné la victoire italienne (2-3, 88e). Avec deux défaites en trois rencontres, le PSG n'aura pas un bilan flatteur contrairement à ses deux premières participations à l'International Champions Cup. Mais la vraie compétion arrive dès samedi. Et c'est là que Paris commencera à être jugé.

Loïc Tanzi, à Miami

Fermer