ICC - Man Utd - Man City : Lukaku s’inscrit dans la logique athlétique de Mourinho

Commentaires()
Getty Images
Romelu Lukaku dispose d'un physique impressionnant. Sous les ordres de José Mourinho, son recrutement répond à une certaine logique.

Romelu Lukaku a été choisi par José Mourinho afin d'être le numéro 9 de Manchester United. Recruté pour la somme de 90 millions d'euros, l'ancien joueur d'Everton a évolué ces dernières saisons au sein d'équipes jouant pour lui comme Everton par exemple. Il n'est pas le meilleur, ni l'un des meilleurs à son poste, cette race d'attaquants n'est pas présente sur le marché durant cet été et il ne reste finalement que des joueurs d'une catégorie inférieure avec une certaine marge de progression. Morata, Belotti, Aubameyang, ou, donc, Lukaku. De par son profil et les espaces qu'offrent la Premier League, il pourrait être très performant en championnat. En revanche, le doute subsiste au niveau de la Ligue des champions

Actu mercato - Toutes les infos et rumeurs de transferts en direct​

Une chose est certaine, Romelo Lukaku s'inscrit dans la logique de José Mourino sur le plan purement athlétique. Avec dans ses rangs plusieurs joueurs culminant autour de 1.90m (De Gea, Bailly, Smalling, Fellaini, Pogba, Lukaku), le technicien portugais affirme son désir de vouloir imposer une densité infernale pour ses advesaires, notamment au niveau des duels. Il va falloir répondre au défi physique de Manchester United, et cela sera probablement peu aisé. Du temps de son époque au Real Madrid, afin d'enrayer le champ d'action de Lionel Messi, José Mourinho avait pris la décision d'aligner Pepe en tant que milieu défensif, avec un succès notable. De manière générale, il a été satisfait du premier match de son attaquant face à LA Galaxy, samedi soir, lors du large succès de Manchester United (5-2). "Il a prouvé aujourd’hui (samedi, ndlr) qu’il était un joueur collectif qui n’était pas focalisé sur lui, mais plus concerné par les progrès de l’équipe."

"Romelu n’est pas forcément un joueur qui participe beaucoup à la construction du jeu. C’est un joueur qui évolue dans le dernier tiers du terrain. Nous avions rencontré tellement d’adversaires l’an passé qui avaient clairement décidé de défendre et de fermer l’espace avec beaucoup de joueurs à vocation défensive. Nous avions besoin d’un target man, d’un point d’appui, ce que Martial et Rashford ne sont pas. Nous avions de bonnes options, de bons joueurs, mais pas de vrai point d’appui, de vrai numéro 9 à l’aise dans la surface. Romelu sera celui-là", avait assuré Mourinho avant le match. Depuis, Romelu Lukaku a inscrit lundi soir son premier but pour Manchester United lors de la victoire (2-1) du club anglais face au Real Salt Lake.

Romelu Lukaku Jose Mourinho Chelsea

Lukaku offre plus de garanties en PL qu'en C1, une compétition qu'il désire jouer

Doté d'un profil plus mobile que Zlatan Ibrahimovic, le précédent 9 de United, Lukaku s'il dispose d'une puissance physique assez semblable, est très loin d'être aussi lent que l'ancien joueur du PSG. De fait, il a les atouts pour favoriser le jeu prôné par Mourinho, se basant sur des projections rapides vers l'avant. Il a régulièrement marqué une vingtaine de buts en Premier League, sait comment fonctionne ce championnat mais va devoir gérer la pression d'être l'argument offensif numéro 1 d'une équipe à la dimension aussi importante que celle que Manchester United. Pour Mourinho lui-même cela ne devrait pas constituer un problème. "Il vient de la Premier League. Bien sûr, il y a plein de bons attaquants dans le football, mais la Premier League est un habitat spécifique. Un habitat difficile pour les attaquants, ils ont besoin d'un temps d'adaptation. Mais Lukaku joue en Premier League depuis cinq ans. Il arrive dans un club avec des responsabilités différentes au bon moment de sa carrière. Il est encore jeune, mais compte déjà des années d'expérience en Premier League et avec l'équipe nationale belge. Il jouera la Ligue des Champions, ce qui était sa principale motivation", a-t-il commenté.

Si en Premier League, cela devrait en théorie bien se passer pour Lukaku, la Ligue des champions demeure une grande inconnue. Cette compétition n'offre que très peu d'espaces pour faire la différence et ce n'est pas un registre de jeu dans lequel l'attaquant est à l'aise. Cependant, José Mourinho a su prouver par le passé qu'il était capable de triompher en Ligue des champions avec des joueurs qui étaient très loin de figurer parmi les références. Ce transfert s'explique autant par une carence des grands numéos 9 (tous déjà stabilisés dans un club) que par l'échec d'Alvaro Morata, piste numéro une de Manchester United. Justement, l'international espagnol a lui un profil à performer dans les grandes soirées de Ligue des champions comme l'a montré son passage à la Juventus. José Mourinho a encore été sondé sur son ancien élément du club merengue et n'a pas masqué ses regrets : "L'intérêt était évident et public, et nous n'avons pas conclu un accord. C'est logique parce que Madrid était dans son droit de mettre le prix qu'il voulait pour un joueur. Je n'ai pas à faire des critiques envers Madrid ou mon club, qui a essayé de parvenir à un accord et qui n'y est pas parvenu", a commenté le technicien lors d'une conférence à l'université de Californie à Los Angeles.

S'inscrivant parfaitement dans la logique athlétique désirée par José Mourinho, Romelu Lukaku a encore des progrès à effectuer afin de se convertir en une référence à son poste. Si Manchester United aspire à gagner la Premier League, il suppose un ajout qualitatif indéniable de par certaines de ses caractéristiques. En revanche, dans l'hypothèse de performer en Ligue des champions, débloquer un quart ou une demi-finale par exemple, le natif d'Anvers paraît bien léger. Si un coach est capable de lui conférer une approche émotionelle favorable afin de masquer cette carence et la transformer en atout, il s'agit sans doute de José Mourinho. 

Fermer