Hugo Lloris, Frenkie De Jong, André Silva... l'équipe type de la Ligue des Nations

Commentaires()
Getty
L'heure est au bilan pour la Ligue des Nations. D'Hugo Lloris à André Silva en passant par Frenkie De Jong, voici l'équipe type de la compétition.

La première phase de la première édition de la Ligue des Nations a enfin livré son verdict. Le Portugal, les Pays-Bas, l'Angleterre et la Suisse sont les quatre pays qualifiés pour le Final Four qui aura lieu chez les hommes de Fernando Santos en juin prochain. Le spectacle et le suspens ont été au rendez-vous dans cette Ligue A. L'heure est désormais au bilan entre les équipes qui ont surpris, celles qui ont déçu mais aussi les joueurs qui ont marqué de leur empreinte la compétition. Goal vous a concocté son équipe type de la Ligue des Nations 2018.

Dans les buts, c'est un champion du monde 2018 qui s'est démarqué dans cette compétition. Hugo Lloris a oublié son erreur en finale de Coupe du monde face à la Croatie et a de nouveau vêtu le costume de sauveur des Bleus à de nombreuses reprises. Le capitaine de l'équipe de France a montré la voie aux siens en les maintenant en vie face à l'Allemagne et aux Pays-Bas. Critiqué en club, inquiété par la justice, gêné par une blessure fin août, Hugo Lloris a été irréprochable sur le terrain lors des deux rencontres auxquelles il a participé.

En défense, on retrouve la charnière centrale de Liverpool. D'un côté, Joe Gomez, devenu titulaire indiscutable avec les Three Lions lors de la compétition. De l'autre, Virgil Van Dijk, le capitaine des Pays-Bas, symbole du renouveau des Oranjes. Le défenseur néerlandais des Reds a notamment été décisif à deux reprises et a inscrit le but de la qualification face à l'Allemagne dans les derniers instants. Sur les côtés, Thomas Meunier est le candidat le plus sérieux au poste d'arrière droit. Offensif comme à son habitude, le défenseur du PSG a délivré deux caviars dans la compétition. Son pendant à gauche est moins connu. Le jeune Tin Jedvaj s'est illustré dans une équipe croate en difficulté dans la compétition. Le latéral de Leverkusen a offert la victoire au finaliste de la dernière Coupe du monde face à l'Espagne en inscrivant un doublé, éliminant au passage la Roja.

L'article continue ci-dessous

Le Final Four bien représenté

PS Equipe type Ligue des Nations

Annoncé au FC Barcelone, Frenkie De Jong a éclaté aux yeux du grand public durant cette Ligue des Nations. Du haut de ses 21 ans, le milieu de l'Ajax Amsterdam a étalé toute sa technique et sa classe notamment lors de la victoire face à la France. Tout le monde sait désormais pourquoi les Catalans sont prêts à sortir le chéquier pour cette pépite néerlandaise. Frenkie De Jong est bien accompagné au milieu de terrain. Bernardo Silva et Granit Xhaka sont les heureux élus. L'international portugais a surnagé en l'absence de Cristiano Ronaldo et s'est affirmé comme le leader et le dépositaire du jeu avec le Portugal. Le Suisse, lui, a grandement contribué à la qualification de son équipe en faisant comme à son habitude le travail de l'ombre.

Enfin, en attaque, c'est le trio Raheem Sterling-André Silva-Haris Seferovic qui a marqué la compétition. Le protégé de Pep Guardiola a mis en lambeau la défense de l'Espagne à Séville grâce à sa vitesse et s'est montré efficace, ce qui lui a longtemps été reproché. Tout comme son homonyme, André Silva a profité de l'absence du patron, Cristiano Ronaldo, pour prendre ses responsabilités. Lorsque le Portugal a marqué dans un match durant la compétition, l'attaquant du FC Séville faisait partie de la liste des buteurs. À ses côtés, Haris Seferovic, tout simplement le meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations. L'attaquant de Benfica s'est offert un triplé face à Thibaut Courtois lors de la rencontre décisive face à la Belgique permettant ainsi à la Suisse d'accrocher le Final Four.

Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Prochain article:
Equipe de France - Guy Stéphan : "Il n'y a pas de problème" avec Aymeric Laporte
Prochain article:
PSG, Thiago Silva : "Ma relation avec Emery n'était pas la même, la patte Tuchel peut faire la différence"
Prochain article:
Entorse de la cheville gauche sans lésion pour Verratti
Prochain article:
Guy Stéphan parle d'Houssem Aouar et des Bleus
Fermer