Grèce - Le président du PAOK s'excuse après son arrivée armée sur la pelouse

Commentaires
Ivan Savvidis avait fait sensation dimanche dernier en interrompant la rencontre face à l'AEK Athènes après un but refusé.

La photo d'Ivan Savvidis, prêt à dégainer ce qui semble être une arme de type taser, a fait le tour du monde dimanche dernier. Derrière ce geste fou, il y avait la volonté de la part du président du PAOK Salonique d'impressionner les arbitres qui venaient de refuser un but à son équipe, contre l'AEK Athènes, en toute fin de rencontre.

David Silva et Man City régalent encore en PL

Derrière des scènes de chaos avaient suivi avec pour plus grosse conséquence l'annonce de la suspension du championnat grec par le ministre des sports. Depuis 48 heures, l'irruption de Savvidis, homme d'affaires greco-russe, est bien devenue une affaire d'état.

Le dirigeant a fait un premier pas pour un retour au calme, en demandant pardon. "Je veux présenter mes excuses aux supporteurs du PAOK, à tous les amateurs grecs et à la communauté internationale du football", a écrit le président du club grec, dans un communiqué publié ce mardi. Il risque tout de même une suspension de plusieurs années.

Prochain article:
La prochaine tournée estivale du Barça se déroulera en Chine et au Japon
Prochain article:
Liverpool : Keita sort sur blessure avec la Guinée
Prochain article:
Une légende argentine défend Leo Messi et tacle Maradona : "Chaque fois que Diego ouvre la bouche, c’est un problème"
Prochain article:
LDC - Un joueur de l'Etoile Rouge de Belgrade réagit aux accusations
Prochain article:
La FIFA, un soutien de poids pour Luka Modric dans sa quête du Ballon d'Or ?
Fermer