News Résultats en direct
Bordeaux

Girondins, DaGrosa : "On a essayé d'attirer des grands noms"

09:07 UTC+2 06/09/2019
DaGrosa Varela Bordeaux
Le patron des Girondins de Bordeaux est revenu sur le mercato estival qui a laissé son entraîneur et ses supporters sur leurs faim.

Le mercato des Girondins de Bordeaux n'a pas été à la hauteur des attentes. Si les Girondins ont réussi à renforcer leur défense avec les intéressantes arrivées de Laurent Koscielny, Mexer et Loris Benito, le prêt en fin de mercato d'Aït Bennasser est venu masquer les lacunes de Bordeaux. Des renforts de poids étaient attendus pour donner un tout autre visage au projet des Américains, mais finalement cela n'aura pas été le cas. Dans une interview accordée à L'Equipe, Joe DaGrosa a justifié le mercato des Girondins de Bordeaux, tentant de rassurer ses supporters mais aussi son entraîneur.

"D'abord, nous comprenons que nos supporters aient de grandes attentes. Nous, on est globalement satisfaits. On a réussi à attirer Laurent Koscielny, l'un des meilleurs joueurs que le club ait jamais recruté. On a aussi renforcé l'effectif avec des joueurs comme Benito (SUI), Mexer (MOZ), Aït-Bennasser (MAR) ou Hwang Hui-Jo (CDS), que des internationaux. Nous croyons vraiment que ce sont des valeurs ajoutées. On peut toujours faire plus et mieux, mais c'est un projet à long terme, on va continuer à travailler pour améliorer l'équipe", a expliqué l'Américain.

"Nous continuons à travailler pour les prochains mercatos"

"N'oubliez pas que l'on a acheté le club il y a seulement dix mois. On a quand même accompli déjà pas mal de choses, même s'il reste beaucoup à faire. Peut-être que notre communication aurait pu être meilleure. On a de grandes ambitions mais on a également toujours dit que c'était un plan sur plusieurs années. On a vraiment essayé d'attirer de grands noms mais nous n'avons pas réussi à nous mettre d'accord. Il faut aussi respecter une forme de rigueur financière", a ajouté le patron des Girondins.

Joe DaGrosa a défendu ses choix et a justifié l'augmentation conséquente de la masse salariale du club : "Pas du tout, nous n'avons pas surpayé certains joueurs. C'est simplement qu'on a pris des joueurs de top qualité. Quand ils sont libres, c'est normal de payer des primes à la signature ou de donner de très bons salaires. C'est de l'argent qui peut être presque considéré comme une indemnité de transfert".

"Le recrutement est un processus continu. Ce n'est pas parce que le marché d'été est terminé que nous ne continuons pas à travailler. Nous poursuivons nos efforts, Eduardo (Macia, directeur du football) en particulier. Dès le lendemain de la fermeture du marché, il s'est remis au boulot", a conclu le patron des Girondins. Désormais, Bordeaux et Paulo Sousa vont devoir faire au mieux avec l'effectif actuellement présent.