Gerrard, Xavi, Lampard... Dans la lignée de Zinédine Zidane, une nouvelle génération prometteuse d'entraîneurs arrive

Commentaires()
Getty Images
Plusieurs anciens et prestigieux milieux de terrain des années 2000 arrivent petit à petit sur les bancs. L'entraîneur madrilène semble les inspirer.

Ils nous ont fait rêver il y a à peine quelques années et les voici de retour dans un tout autre rôle, en tant qu'entraîneurs. Ces dernières années, plusieurs milieux de terrain de renom ont décidé de reprendre du service en prenant place sur les bancs. Ils ont été des acteurs majeurs de la décennie 2000, avec des succès en Coupe du Mone et en Ligue des champions. Ces quadragénaires se destinent désormais au tableau noir où ils auront fort à faire pour intégrer la cour des très grands, aux côtés des Guardiola, Mourinho, Conte ou encore Allegri.

Ainsi, Steven Gerrard a accepté de devenir le numéro un à la tête des Rangers en Écosse, après avoir fait ses états de service à l'académie de Liverpool, où il a pu apprendre les rudiments de ce métier à part. Car c'est bien en forgeant qu'on devient forgeron. Gennaro Gattuso après des expériences mitigées en Suisse et à Palerme, est revenu chez lui, à Milan pour diriger la Primavera. Avant de filer en MLS, à New York City, Patrick Vieira a pris en main les U21 de Manchester City pendant deux ans. Pablo Aimar a été nommé sélectionneur des U17 de l'Argentine en attendant une équipe première. Enfin, Zinédine Zidane, sans doute l'exemple le plus révélateur, a appris aux côtés de Carlo Ancelotti avant de diriger l'équipe B du Real Madrid (nommée Castilla).

Une aura bien utile pour se faire accepter

Le technicien français, en poste depuis janvier 2016, est parvenu en un peu plus de deux ans à justement rentrer dans ce cercle très fermé. Ses performances en Ligue des champions ont contribué à lui forger un statut presque d'intouchable malgré quelques remous cette saison avec un parcours moins glorieux en Liga. À l'heure de disputer sa troisième finale de C1 en trois ans, l'ancien numéro dix des Bleus a su prouver que le grand saut entre son passé de joueur et son présent d'entraîneur n'était pas si abrupt que cela.

Comment un novice dans le milieu a-t-il pu alors aussi bien réussir, dans l'un des vestiaires réputés les plus difficiles au monde ? Son aura y est pour beaucoup à en croire Toni Kroos. Interrogé par l'UEFA le mois dernier, l'international allemand a donné son sentiment sur les prouesses de Zidane. "Vous n’avez pas tendance à la remettre en cause, parce que vous savez combien il a été grand lorsqu’il était joueur. Il a tout son vécu sur le terrain où il faisait partie des meilleurs au monde. C’est la raison pour laquelle nous acceptons ce qu’il nous dit et nous essayons de le mettre en pratique. Il n’a pas besoin d’un porte-voix. Nous l’écoutons. C’est la raison pour laquelle sa personnalité est acceptée et la raison pour laquelle il est respecté."

L'article continue ci-dessous

Toni Kroos & Zinedine Zidane

Bientôt Lampard et Xavi ?

Cette tendance à voir arriver de nouveaux entraîneurs n'est pas prête de s'interrompre puisque d'autres candidats se sont récemment déclarés favorables à enfiler le costume. Ainsi Frank Lampard, un an après avoir raccroché les crampons, a envie d'imiter Gerrard & cie. "Quand la bonne opportunité se présentera au bon moment, je l'envisagerai sérieusement. J'ai envie de rendre, de montrer que je peux aider au développement de joueurs, les aider tactiquement", a-t-il déclaré à l'agence Reuters.

Du côté de Barcelone, on s'intéresse particulièrement au cas de Xavi. Joueur d'Al Saad (Qatar), l'ancien capitaine des Blaugrana a indiqué à plusieurs reprises dans des interviews qu'il était motivé par l'idée de devenir entraîneur. En Catalogne, où l'on attend un nouveau Guardiola, capable de renouveler avec la tradition du jeu de possession devenu philosophique, Xavi a une belle carte à jouer même si pour l'instant, il n'a pas pris sa retraite.

Prochain article:
Ligue 1 : Bordeaux-Dijon décalé de samedi à dimanche ?
Prochain article:
FC Barcelone, Jordi Alba très ambitieux : "Nous visons le triplé"
Prochain article:
AC Milan, Gennaro Gattuso : "Gonzalo Higuain ne m'a jamais demandé à partir"
Prochain article:
Monaco-Nice - Le brassard, Fabregas, l'équilibre : les leviers d'Henry pour (re)lancer Tielemans
Prochain article:
Atletico Madrid, Diego Simeone concentré sur les matches : "Le Mercato ? Quoi qu'il arrive, ça se passera que je le veuille ou non"
Fermer