French connection : la renaissance de Wahbi Khazri

Commentaires()
GETTY
Après un passage furtif en Angleterre, Wahbi Khazri est en train de tout exploser en Ligue 1. À l'ASSE, le Tunisien vit presque une seconde jeunesse.

Si l'Angleterre n'avait pas été sortie prématurément de l'Euro 2016 par l'Islande, il se peut que Wahbi Khazri évoluerait encore en Premier League. Et pour cause; la défaite des Three Lions dès le 8e de finale du tournoi continental a provoqué un effet papillon qui a conduit l'international tunisien à écourter son séjour à Sunderland pour rentrer en France, où il s'était distingué auparavant sous le maillot des Girondins de Bordeaux.

Après une période relativement compliquée, Khazri, le natif d'Ajaccio et qui a percé au centre de formation du SC Bastia où on lui a inculqué l'état d'esprit corse, est donc rentré au bercail. Avec une grande motivation et l'objectif de se relancer.

Chez les Black Cats, sous la coupe de Sam Allardyce, Khazri a joué un rôle important dans le maintien de l'équipe en Premier League en 2015/16. Il n'était arrivé qu'au mercato hivernal mais a pu très vite prendre ses marques dans le Nord-Ouest d'Angleterre. Toutefois, l'état de grâce n'a pas duré. Quand Allardyce a été nommé à la tête de la sélection anglaise pour remplacer Roy Hodgson, le Tunisien a perdu sa place dans l'équipe. David Moyes puis Simon Grayson ne lui ont que très peu fait confiance. 

Khazri a choisi de traverser la Manche et c'est en Bretagne qu'il a d'abord rebondi. Prêté au Stade Rennais, le Tunisien a très vite retrouvé son meilleur niveau. Ses six mois en Ile-et-Vilaine ont même été excellents et ont permis au Rouge et Noir d'accrocher une place en Ligue Europa. Il aurait pu par la suite s'engager à long terme avec cette formation, mais il a choisi un nouveau challenge. Durant l'été 2018, et après avoir réussi de belles prestations au Mondial avec la sélection tunisienne, il a pris la direction de l'AS Saint-Etienne.

Dans le Forez, Khazri a fait évoluer son registre. Il n'est plus ce numéro 10 auquel les supporters de Bordeaux ou de Sunderland se sont habitués. Désormais, il se produit presque comme un avant-centre, voir en faux 9. Un changement de poste qui lui a plutôt bien réussi. Le Corse se montre très prolifique dans la finition, avec déjà 6 buts marqués en 13 matches joués.

"Je savais que j'avais les qualités, et ce que je pouvais faire ici", avait-il lâché aux journalistes après le succès 2-0 contre Reims et durant lequel il a été très en vue. Des propos qui illustrent la confiance qui l'anime désormais. Jusqu'ici, son record de buts sur une saison en L1 était de 9 réalisations et il est bien parti pour le battre.

Khazri avait donc la possibilité de continuer à Rennes, ou même d'aller ailleurs en Europe. Mais, il a suivi le conseil de son ancien coéquipier à Sunderland, Yann M'Vila, en rejoignant l'équipe stéphanoise. Un choix qu'il ne doit pas du tout regretter, surtout qu'il a très vite bâti une bonne relation avec le coach en place Jean-Louis Gasset.

https://images.performgroup.com/di/library/GOAL/9e/3d/wahbi-khazri_oecvo35mkdfu1w98wbejddwi8.jpg?t=1592897967&w=1080&h=1080&quality=100

"Yann voulait que je vienne à tout prix, a-t-il confié dans un entretien à But! récemment. Il m'a dit de très belles choses à propos du club, l'équipe et le staff. Il m'a dit que si je signais, je ne le regretterai pas. C'est bien de se sentir désiré. Spécialement quand c'est le coach qui te veut. J'avais de très bons échos à son sujet et cela s'est vérifié. Il a fait du très bon travail partout où il est allé et il connait très bien le jeu. Comme on le dit souvent, il sent le football".

Gasset l'utilise en position avancée, mais il n'est pas le premier coach à le faire. C'est Lamouchi, à Rennes, qui a d'abord eu cette idée. "Ce repositionnement comme attaquant m'a fait prendre conscience qu'il voulait me rendre encore meilleur" , a-t-il dit à RMC en octobre dernier. Gasset a donc eu le mérite de ne pas tout chambouler et exploiter la dynamique nouvelle qui portait le joueur.

L'article continue ci-dessous

"Je suis devenu plus mature , a souligné Khazri lorsqu'il est questionné sur son passage en Angleterre . Je suis plus efficace dans le jeu et je me disperse moins". Khazri le buteur a fusionné avec Khazri le technicien, et c'est ce qui le rend indispensable désormais aux yeux de Jean-Louis Gasset. "Il est toujours excellent sur les coups de pied arrêtés. Il peut marquer, faire marquer et aussi faire la différence sur les coups francs", se félicite ce dernier.

Khazri a noué une relationt technique assez intéressante avec l'anicen joueur de Newcastle, Rémy Cabella. Après un début de saison poussif, dû notamment aux jambes lourdes qu'il avait après avoir participé à la Coupe du Monde, le Tunisien est monté en puissance et "Sainté" est devenu progressivement très séduisant offensivement en tirant profit de la complicité entre ses deux joueurs.

Aujourd'hui, l'ASSE se retrouve 6e au classement, juste derrière les places donnant accès à l'Europe. Et c'est en grande partie grâce à Khazri, qui a su se réinventer depuis qu'il est rentré en France. La Premier League a perdu ce que la Ligue a gagné.  

Fermer