French Connection - Pourquoi Chelsea, Tottenham et le Bayern sont en course pour s'offrir le latéral buteur Youcef Atal

Getty
L'international algérien de 22 ans vient d'aligner une série de prestations convaincantes avec Nice, et ce indépendamment du poste où il est aligné.

À quatre journées de la fin du championnat français, l'OGC Nice peut encore se qualifier pour la Ligue Europe la saison prochaine. Et le club azuréen doit cet espoir en grande partie à un homme, en la personne de Youcef Atal.

Lors de la rencontre du week-end dernier contre Guingamp, l’entraîneur principal Patrick Vieira a innové, en demandant au joueur âgé de 22 ans de jouer sur le flanc gauche. Pour la plupart des arrières latéraux, c'est une demande appréciable et qu'on accepte avec joie, mais l’Algérien ne s'est pas contenté de tenir uniquement son poste. Il a livré une prestation époustouflante, qui a de quoi faire jalouser beaucoup d'ailiers de métier.

Neuf minutes seulement après le début du match, il a marqué le premier but, une superbe volée à la suite d'un long centre diagonal d'Adrien Tameze. C’était une exécution dans un pur style d'attaquant. Au milieu de la seconde période, il en a ajouté un deuxième. Dans un registre différent car il étalait cette fois l'instinct d'un attaquant en perçant à partir du milieu de terrain, en prenant de vitesse tous ses vis-à-vis et en terminant le travail ensuite d'un geste limpide pour envoyer le cuir au fond des filets.

L1 Youcef Atal GFX

Cinq minutes plus tard, il réussissait son coup de chapeau. Le premier marqué par un Algérien dans l'élite française depuis 1985. Une réalisation consécutive à une simple touche au second poteau, afin de reprendre le centre d'un coéquipier à l'issue d'un contre express.

Nice a gagné 3-0 et l’ailier de fortune, qui est maintenant le meilleur buteur du club avec six buts, a crevé l'écran. "Je n'ai jamais ressenti cela de ma vie, a-t-il déclaré après le match, apparemment aussi incrédule que quiconque face à son exploit héroïque. Chaque fois que vous marquez un but, vous souhaitez en ajouter un autre. Le deuxième? Quand vous faites quelque chose comme ça, vous pensez juste à éliminer un joueur après l'autre, aller jusqu'au bout et marquer. "

Ce n’est pas un hasard si à la suite d’un tel étalage de ses qualités, Chelsea, Tottenham, le Bayern Munich et l’Atletico Madrid se sont tous positionnés pour essayer d'enrôler un joueur qui fut arraché au club belge de Courtrai l'été dernier, moyennant un montant de 3 millions d'euros. Aujourd'hui, les rumeurs suggèrent qu'il pourrait valoir au moins dix fois cette somme.

Nul doute qu'Atal a été l’une des révélations de la saison en Ligue 1. Il a d'ailleurs été nommé pour le prix Marc Vivien Foe, attribué au meilleur joueur africain de la Ligue 1. Avec Nicolas Pepe et Ismaila Sarr comme concurrents, il est peu probable qu'il décroche la timbale, mais c'est déjà une belle reconnaissance pour sa superbe saison.

Pour Atal, même être à Nice relève quelque chose d'un coup de pot. Serge Recordier, le superviseur qui l'a repéré à Courtrai, était allé regarder un match contre Mouscron afin d'observer l'attaquant nigérian Taiwo Awoniyi. Il est cependant revenu avec une impression plus grande du latéral algérien, dont les courses infatigables et les dribbles déroutants en faisaient un joueur idéal pour une équipe composée de trois défenseurs centraux.

"Atal a le foot dans le coeur, confiait le capitaine Dante en septembre dernier. J'ai vu dès sa première séance d'entraînement qu'il avait un truc en plus, qu'il avait du football dans les veines."  L'entraineur Vieira a, de son côté, jugé en début de saison que le jeu du Fennec avait besoin d’être affiné "tactiquement et défensivement", mais il s'est ensuite dit ravi par la progression que son protégé a connue.

Youcef Atal Patrick Vieira Nice 2018-19

S'exprimant la semaine dernière, l'ancien milieu de terrain d'Arsenal a déclaré: "Il a progressé parce qu'il a énormément travaillé. Ses buts ont montré son agressivité pour entrer dans les bonnes zones pour marquer. Il a un bon moral et il a été récompensé pour ses efforts."

Le travail défensif, c'est ce qui a fait la force de Nice cette saison. Seul Lille a concédé moins de buts en Ligue 1. Devant, en revanche, le Gym a manqué d'options offensives pour être performant et c'est pour cette raison qu'Atal a été une arme essentielle, qu’il joue derrière ou à un poste plus avancé. "C’est un joueur électrique, a commenté Jocelyn Gourvennec, le coach de Guingamp, après avoir digéré le tourbillon de dominical. Il était en confiance après son premier but et il était très difficile à contrer."

Avec un jeu défensif qui ne cesse de s’améliorer, le joueur est persuadé que son avenir demeure au poste de latéral. Il retrouvera d'ailleurs ce rôle dans une semaine contre Nantes en raison de la suspension de Patrick Burner. "Je préfère jouer comme arrière droit, mais si le coach a besoin de moi comme ailier, il n'y a pas de problème", a-t-il déclaré après son triplé face à l'EAG.

Et est-il susceptible de jouer en Premier League, en Liga ou en Bundesliga la saison prochaine? Pas si Nice s'y oppose. "Il ne bougera pas lors de la prochaine intersaison", a assuré le mois dernier le directeur technique du club, Gilles Grimandi. Une position du club qui a été depuis appuyée par Vieira, mais avec l'attrait  croissant de certains des plus grands clubs européens, il sera difficile de résister sur la durée aux différentes approches pour la star montante du football algérien.

Fermer