News Résultats en direct
France U18

France U18 : la belle année de Gobé Gouano (Monaco)

17:59 UTC+2 24/06/2018
Gobé Gouano Monaco
Un mois après avoir signé son premier contrat professionnel à l'AS Monaco, Gobé Gouano a fêté vendredi sa première sélection en équipe de France U18.

Tout sourire, vendredi, Gobé Gouano a fêté sa première sélection en équipe de France U18. Satisfait de son match, même s'il aurait aimé marquer, le jeune attaquant s'est empressé d'appeler ses proches pour livrer ses premières impressions sous le maillot tricolore. "Il m'a appelé juste après, et m'a dit qu'il s'était bien senti sur le terrain, mais c'est vrai qu'il manquait ce but", confie pour Goal un ami du joueur, heureux de voir l'attaquant monégasque intégrer l'équipe de France, un mois seulement après avoir signé son premier contrat professionnel de trois ans avec l'ASM. L'accomplissement d'une saison pleine sur le Rocher.

"Cette année, il a tout explosé avec 20 buts et 17 passes décisives. Quand il a été surclassé en CFA, il a aussi marqué. C'est un garçon qui a une marge de progression énorme et qui est en pleine évolution", explique Emanuel Tando, son entraîneur au Paris FC (2014/15). Pourtant, il a fallu se montrer patient avant que l'ASM ne se décide à lui proposer un premier contrat professionnel. Mais ses bonnes performances et ses statistiques ont fini par convaincre la direction.

"Il m'a fait penser à Drogba tout de suite"

Responsable du recrutement au centre de formation du Paris FC, Emanuel Tando se souvient de sa rencontre avec l'attaquant : "À la base, il était au club du CFFP, où il est resté en préformation jusqu'en U15 première année. Quand il a signé son contrat à Monaco, son père a ressenti le besoin qu'il rejoigne le Paris FC pour une saison. J'avais aperçu Gobé la saison précédente et c'est avec une grande joie que j'ai pu le récupérer."

"Il a marqué 12 buts en six mois", précise-t-il. Six mois seulement, car il a été victime d'une blessure aux ischios, qui l'a empêché de réaliser une saison pleine. Avant-cela, Emanuel Tando avait eu le temps de se faire une idée claire sur le joueur : "Dès son premier match amical contre Fleury, il a mis trois buts et m'a fait penser à Didier Drogba tout de suite. Il est grand comme lui, il est costaud. C'est un attaquant complet, bon de la tête, qui tire pied droit, pied gauche. Il frappe les coups francs, il va vite. Dos au jeu, il est terrible. Dans la profondeur, il est aussi intéressant. Si un club comme Monaco lui a donné un contrat pro, ce n'est pas un hasard."

Emanuel Tando ne tarit pas d'éloges à l'égard de son ancien protégé. "S'il ne se blesse pas, je pense qu'on gagne le championnat et qu'il termine meilleur buteur", assure-t-il. Mais l'histoire ne s'est pas écrite ainsi. Ce qui n'a pas empêché le frère cadet de Prince-Désir Gouano, révélation de la saison à Amiens, de poursuivre sa route avec réussite et sérieux du côté de Monaco. En espérant comme son frère, débuter très bientôt en Ligue 1.