France, Tolisso : "Tout passe par le travail"

Commentaires()
Getty Images
Corentin Tolisso sait qu'il n'a pas le droit de se reposer sur ses lauriers en dépit de ses bonnes prestations récentes avec l'Equipe de France.

Corentin Tolisso est le joueur en forme des Bleus actuellement. L'ancien Lyonnais reste sur deux prestations très satisfaisantes sous le maillot tricolore. Et cette montée en puissance va de pair avec sa progression au sein de son nouveau club du Bayern. Le joueur profite de cette belle période, mais en ayant à l'esprit qu'il doit encore prouver et surtout "travailler" pour devenir un élément indiscutable en sélection.

Griezmann impatient de se mesurer à l'Allemagne

Suite aux bonnes performances que vous avez réalisées dernièrement, pensez-vous avoir marqué des points en vue d'une place dans les 23 ?

Corentin Tolisso : Il y a encore beaucoup de temps avant la liste définitive. Il faut que je continue comme ça. Tout passe par le travail. Que ça soit en club ou ici. Mon ojectif est de faire la Coupe du Monde.

Personnellement, quel est le poste qui vous convient le mieux ?

Je préfère être à deux au milieu de terrain. Parce que cela me permet de prendre le ballon un peu plus bas. De faire le jeu, de distribuer, et c'est ce que j'aime faire. Après, c'est sûr que cela me permet de me projeter moins que lorsqu'on est à 3.

Comment ça se passe avec Jupp Heynckes au Bayern ?

C'est un nouveau coach pour moi. Il a connu certains de mes coéquipiers Je ne sais pas s'il m'a beaucoup vu jouer. C'était à moi, à l'entrainement, de montrer qu'il pouvait avoir confiance en moi.

Vous ne regrettez donc pas d'avoir rejoint ce club ?

J'ai voulu signer au Bayern pour franchir un palier. Plusieurs paliers même. Petit à petit, j'arrive à faire de bonnes prestations. Il faut que continue à m'investir et à travailler au quotidien.

Que pensez-vous du duo Griezmann-Mbappé ?

L'article continue ci-dessous

Ce sont deux très grands joueurs. Et je le vois au quotidien à l'entrainement. Ce sont deux personnes qui sont capables de finir devant le but. 

Votre ancien coéquipier à l'OL, Alexandre Lacazette, peine, lui, à s'imposer en Bleu…

C'est quelqu'un qui marche à la confiance. Il a fait un très bon début de saison. L'année dernière, il n'avait pas été appelé régulièrement. Aujourd'hui, c'est le cas. Je pense qu'il faut lui laisser du temps. Mais j'ai toute confiance en lui. Et je sais qu'il est capable aussi de faire de très bonnes choses en Equipe de France.

Fermer