France, Raphaël Varane rêve de l'Euro 2020 : "Ce n'est pas de la prétention, c'est une motivation"

Commentaires()
Getty Images
Le défenseur du Real Madrid a affiché ses ambitions pour l'Euro 2020. Raphaël Varane a évoqué son rôle en équipe de France.

Champion du monde 2018 avec l'équipe de France, Raphaël Varane a vécu une année 2018 de rêve en sélection nationale et en club avec une nouvelle Ligue des champions à son actif. Le défenseur du Real Madrid n'avait pas eu la chance d'être présent lors de l'Euro 2016 en France à cause d'une blessure, mais il entend bel et bien réaliser le doublé en 2020 comme il l'a avoué dans une interview accordée à la Voix du Nord.

"Est-ce qu’on peut enchaîner en remportant l’Euro 2020 ? Oui. Ce n’est pas un défaut dans le foot d’être ambitieux, loin de là. Ce n’est pas de la prétention. C’est de la motivation. Oui, on peut. C’est très difficile. Nous serons attendus. On l’a vu déjà sur les matchs amicaux et ceux de la Ligue des nations… On ne peut pas se cacher. Donc on sait que face à nous il y aura beaucoup de motivation. Mais on est capables et on va faire le maximum pour y arriver. Ce qu’il faut, c’est envisager les choses au jour le jour, ne pas se prendre la tête. Et avancer", a confié Raphaël Varane.

"J'aime les défis"

Antoine Griezmann Raphael Varane France 2018

L'article continue ci-dessous

L'international français pense que les Bleus ont tout pour prolonger la belle histoire en cours : "Oui, l’équipe de France en est capable. D’abord parce qu’elle est jeune. Mais surtout parce que c’est un groupe qui est capable d’évoluer. C’est un groupe qui a joué d’une certaine façon à la Coupe du monde. Mais qui est capable de jouer d’une toute autre façon prochainement. En gardant bien sûr le même état d’esprit, ce qui fait sa force".

"Même si on peut évoluer tactiquement, jouer dans différents systèmes, jouer plus haut, ce qu’il faut, c’est garder le bon état d’esprit. Être des compétiteurs et ne penser qu’au collectif. Si on pense aux ego, moi je veux jouer là, moi là, quelle que soit l’équipe ça ne peut pas marcher", a ajouté le défenseur central du Real Madrid. 

Enfin, Raphaël Varane est revenu sur son rôle chez les Bleus lui qui est vice-capitaine : "Moi, je suis quelqu’un qui aime les défis. Je pense que c’est une responsabilité. J’ai eu des responsabilités très tôt. Le coach m’a confié le brassard pour la première fois quand j’avais 21 ans. Donc j’essaye d’apporter au groupe ce que je peux apporter, ma tranquillité, mon expérience des grosses compétitions. J’essaye en tout cas d’être moi-même. Et je franchis les étapes avec cette responsabilité-là"

Fermer