France, Didier Deschamps répond à Michel Moulin pour le cas Benzema

Didier Deschamps France
Getty
Le sélectionneur des Bleus a évoqué l'absence de Benzema en équipe de France et a soutenu la candidature de Noël Le Graët.

Candidat à la présidence de la FFF, Michel Moulin a beaucoup fait parler avec une déclaration pour le moins surprenante. En effet, l'ancien dirigeant du PSG a promis d'imposer Karim Benzema à Didier Deschamps s'il est élu. Michel Moulin veut, à minima, que les deux hommes s'expliquent pour tenter une réconciliation. Dans une interview accordée à Le Figaro, Didier Deschamps a durement répondu à Michel Moulin, clamant son envie de faire le buzz plus qu'autre chose, et expliquant sa position à ce sujet.

Moulin : "Je ferais venir Deschamps et Benzema pour qu'ils s'expliquent"

"Il y en a qui aiment faire le buzz... J'ai lu ses déclarations dans votre journal et je vais lui répondre, même si je sais qu'en le faisant j'alimente la machine médiatique. Ça lui sert surtout à lui car il sait qu'il sera repris en tenant de tels propos. Ce monsieur aurait dû faire acte de candidature pour le poste de sélectionneur. Comme il a apparemment ses diplômes, il a peut-être une chance de me remplacer", a expliqué le sélectionneur de l'équipe de France.

"Franchement, ce n'est pas sérieux. Et c'est mal me connaître. Je prends toujours mes décisions en mon âme et conscience, pour le bien de l'équipe de France. Regardez notre bilan chiffré sur le plan offensif. Rarement, peut-être même jamais, une attaque n'a fait preuve d'une telle efficacité que celle qui joue actuellement. Ça, c'est factuel même si peu en parlent…", a ajouté Didier Deschamps. 

"Je ne suis pas rassasié"

Benzema & Deschamps

L'article continue ci-dessous

Le sélectionneur des Bleus espère que l'Euro aura bel et bien lieu à l'été 2021 : "Je n'ai pas de crainte, mais comme tout le monde, je suis en attente. Ce qui est vrai aujourd'hui peut être balayé dans dix jours. On planifie déjà notre organisation et les matches de préparation. La décision finale revient à l'UEFA. J'espère que tout sera maintenu. Mais l'année que l'on vient de vivre nous pousse à un devoir de réserve".

Zidane : "Un retour de Benzema en équipe de France serait une bonne nouvelle"

Didier Deschamps a toujours faim de victoire : "Pas du tout. Moi, je ne suis jamais rassasié. Je ne regarde pas dans le rétro. Il ne faut pas oublier, je ne suis pas non plus rancunier, mais le plus important est toujours devant. On peut vivre de ses acquis, mais ce qui est fait est déjà derrière. Il y a de belles choses à aller chercher, en sachant que les autres ne dorment pas. Et qu'il n'y a qu'un vainqueur. L'attente, l'exigence, l'obligation de résultat sont là. J'adore ça".

Le natif de Bayonne compte bien soutenir Noël Le Graët dans la course à la présidence de la FFF, si ce dernier se présente : "Ce n’est un secret pour personne, j’apprécie beaucoup mon président […] Dans cette période compliquée, il a cette capacité à prendre les décisions et à les assumer. Il annoncera ou non sa candidature bientôt (sourire). Ce serait une très bonne chose, je ne vais pas dire pour moi, car ce serait égoïste de ma part, mais pour le football français".

Fermer