France-Biélorussie, Didier Deschamps : "Je ne suis pas borgne et aveugle"

Commentaires()
Getty Images
Didier Deschamps a réagi en conférence de presse après la victoire des Bleus contre la Biélorussie (2-1) mardi au Stade de France.

En conférence de presse après la victoire de l'équipe de France mardi contre la Biélorussie (2-1), Didier Deschamps s'est réjoui de la qualification de son équipe pour la Coupe du monde. Il a également fait part de son point de vue sur le jeu produit par ses joueurs et reconnaît qu'ils peuvent faire mieux à huit mois du Mondial.

Les 3 choses à retenir de France-Biélorussie

Quel sentiment domine après ce match ?

Didier Deschamps : J'ai le sentiment du travail qui a été fait. Je suis très content pour mes joueurs et mon staff. Ca n'a pas été simple, à l'image de ce (mardi) soir, mais on termine premier. C'était notre objectif. On clôture notre campagne par une victoire et voir le stade de France plein, avec des gens heureux, c'est ça aussi le football.

La France va-t-elle se présenter au Mondial pour le remporter ?

Non, on va y aller pour se balader (ironie). Comme à l'Euro, l'ambition c'est d'avoir des objectifs. Certains pensent qu'on est les meilleurs, mais aujourd'hui il y a des nations qui ont de l'avance sur nous. Vous le savez aussi bien que moi. C'est logique parce qu'elles ont plus d'expérience, mais tout ce qu'on a vécu lors de ces qualifications va nous servir. 

Faut-il ne retenir que la qualification où le jeu également ?

Je retiens les deux. L'objectif est atteint, mais on n'a pas maîtrisé comme on aurait dû le faire. On n'a pas eu la maîtrise nécessaire dans la durée. Les deux (la qualification et le jeu) ne sont pas indissociables. Après, je ne suis pas borgne et aveugle. Chacun sa vision des choses.

Dans quels secteurs votre équipe doit-elle encore s'améliorer pour ambitionner d'être championne du monde ?

N'allez pas trop vite. L'ambition, les joueurs l'ont, moi aussi. On peut progresser dans tous les domaines. La progression sur le plan offensif, c'est là où ça demande le plus de temps, mais il faut aussi être solide défensivement. On a encaissé 6 buts sur 10 matches, on a concédé des occasions, on a aussi marqué des buts. On aurait pu en marquer plus. Il y a du travail sur toutes les lignes. Je ne me focalise pas sur un secteur plus qu'un autre. L'efficacité, c'est un tout.

L'article continue ci-dessous

Toutes les réactions en zone mixte 

Qu'avez-vous apprécié et au contraire que n'avez-vous pas apprécié au cours de cette campagne ?

Le haut niveau, c'est l'efficacité et on n'a pas toujours fait mal à nos adversaires même si on a fait de belles choses par séquences. J'ai aimé l'état d'esprit du groupe malgré le fait que certains joueurs rentrent et d'autres sortent de l'équipe. Le groupe est de qualité et à l'écoute. Si on finit avec ce nombre de points, c'est qu'on en a laissé en route, à l'image de la défaite en Suède, face à un adversaire direct, qui l'a relancé dans la lutte à la première place. 

Vous aurez sept matches à jouer avant le Mondial, n'avez-vous pas intérêt à conserver le même groupe pour travailler collectivement ?

Ceux qui disent qu'il faut garder les mêmes peuvent aussi dire que je ne change jamais. J'ai différentes associations possibles. On n'aura pas beaucoup de rendez-vous. Le prochain arrive assez vite, avec deux matches amicaux, mais pendant cinq mois je ne les verrais plus. J'aurais encore des choix à faire pour sélectionner 23 ou 24 joueurs et présenter une équipe de départ.

Quel regard jetez-vous sur le rassemblement de Corentin Tolisso ?

Il a répondu présent même s'il a eu un peu de déchet dans les transmissions aujourd'hui. Il a une aisance, beaucoup de caractère. C'est un joueur très athétique et je suis très satisfait de ce qu'il a fait même si je ne peux pas dissocier sa performance et celle de Blaise Matuidi qui est toujours à son meilleur niveau.

Benjamin Quarez, au Stade de France

Prochain article:
Tottenham - Dur, dur la vie sans Harry Kane
Prochain article:
Nîmes : fin de saison pour Clément Depres, sorti blessé contre Angers ?
Prochain article:
"Ce n'est pas de la danse classique", répond Thierry Laurey (Strasbourg) après la blessure de Neymar
Prochain article:
PSG : "réactivation douloureuse" de la blessure de l'an passé pour Neymar
Prochain article:
PSG, Tuchel : "Neymar ? On doit protéger les joueurs"
Fermer