France-Argentine (4-3) - Mbappé étincelant, les latéraux décisifs, Giroud plus en difficulté : les notes des Bleus

Commentaires()
Getty
Grâce à un Kylian Mbappé trop rapide et adroit pour les Argentins, la France s'est qualifiée pour les quarts de finale. Au bout d'un match assez fou.

Hugo Lloris : 4

Il ne s'impose pas sur la frappe puissante mais lointaine de Di Maria. Un bijou qui lui ôte tout de même une grande part de responsabilité même s'il aurait sans doute pu faire mieux. Pris à contre pied sur le but de Mercado, il ne s'impose pas non plus sur la tête d'Agüero. À sa décharge, il n'est pas aidé par sa défense qui tarde à monter sur Di Maria et qui laisse Mercado et Agüero seul devant lui.

Benjamin Pavard : 7 

Il s'est contenté d'un placement très défensif toute la première mi-temps. Il a bien bouché son couloir et s'est montré décisif en repoussant un centre dangereux de Pavon (37e). C'est lui qui provoque la faute sur Di Maria à l'origine du second but argentin. Il s'est projeté davantage lorsque les Bleus couraient après le score. Son but pour égaliser en demi-volée sur un centre de Hernandez est magistral. 

Raphaël Varane : 6

Une statistique impressionnante : le vice-capitaine n'a disputé qu'un seul duel durant toute la rencontre et n'a eu à négocier aucun ballon aérien... jusqu'à la toute fin de match où il ne prend pas celui qui donne le but d'Agüero et quelques sueurs dans le temps additionnel. Ses dégagements ont été précieux et la couverture de son latéral toujours à bon escient.

Samuel Umtiti : 7

Le Barcelonais a été remarquable dans l'impact, le placement et la rigueur au marquage. Même s'il semble que ce soit à lui de monter sur Di Maria pour le premier but argentin, sa constance et son implication dans le duel n'ont pas laissé de répis aux attaquants. Il a sans arrêt contrarié les prises de vitesse de Pavon à qui il n'a laissé aucun espace.

Lucas Hernandez : 7 

Il a mis des coups en début de match pour marquer son territoire. Sa timidité en première période a causé quelques soucis de placement comme sur l'accélération de Mercado (28e) puis celle de Pavon qui a beaucoup plongé dans son dos. En seconde période, c'est lui qui délivre la passe décisive pour Pavard avant de se montrer de nouveau décisif avec un nouvel appel tranchant et un centre sur le but de Mbappé. 

Paul Pogba : 7

Quelques prises de balles hésitantes en début de rencontre puis il s'est mis dans le bain. Il a fait parler sa puissance physique pour imposer un gros défi au milieu de terrain argentin. S'il a eu du déchet dans le jeu, il est impliqué sur quasiment toutes les actions dangereuses des Bleus. C'est lui qui donne l'ouverture pour Mbappé qui provoque un coup-franc très dangereux (19e), lui qui décale Hernandez sur le premier but de Mbappé et lui de nouveau qui trouve Giroud pour le doublé du prodige parisien. 

N'Golo Kanté : 8

Son marquage quasiment individuel sur Lionel Messi a complètement éteint le quintuple Ballon d'Or en première période. C'est lui qui a touché le plus de ballons côté français et il a régulé le jeu des siens en offrant des alternatives de passes. Son activité à la récupération et sa lecture du jeu ont de nouveau été précieuses, surtout lors des temps forts adverses en fin de première période et au retour des vestiaires. 

Kylian Mbappé : 9

Un match époustoufflant qu'il a débuté par un rush amenant le coup-franc frappé sur la barre par Griezmann. C'est une nouvelle course folle qui l'a conduit du milieu de terrain à la surface pour provoquer le penalty et l'ouverture du score (12e). Toutes ses prises de balles et accélérations ont fait un mal fou à la défense argentine qui en a payé le prix quasiment à chaque fois. Il marque un premier but en prenant tous ses vis à vis à revers dans la surface puis un second d'un plat du pied parfaitement croisé devant Armani. 

Antoine Griezmann : 5

Son match a débuté avec un coup-franc frappé sur la barre puis avec un penalty bien transformé (13e). Il aurait pu mieux négocier un centre au premier poteau (25e) et s'est arrêté là pour l'apport purement offensif. Il a fait preuve d'intelligence dans le jeu lorsqu'il redescendait toucher les ballons dans sa moitié de terrain. 

Blaise Matuidi : 6 

Malgré une première faute sur Messi qui annonçait des moments compliqués à la culotte de l'Argentin, le joueur de la Juve a ensuite très bien quadrillé le périmètre. Même si le numéro 10 de l'Albiceleste lui a pris quelques centimètres décisifs sur le but de Mercado, il a assuré sa mission du jour avec un bonus : c'est lui qui réalise la superbe ouverture pour Hernandez sur l'égalisation de Pavard et lui encore qui sème la pagaille dans la surface adverse sur le premier but de Mbappé. 

L'article continue ci-dessous

Olivier Giroud : 4

Un match globalement compliqué pour l'avant-centre des Bleus qui a eu du mal à exister dans le combat. Face à la lourde défense argentine, il n'a quasiment gagné aucun duel aérien (16,7% seulement) et n'a que très rarement réussi à bonifier les ballons ou à se mettre dans le bon tempo. Personne ne lui enlèvera le caviar qu'il donne à Mbappé pour le quatrième but de son équipe.

Julien Quelen, à Kazan. 

Fermer