Féminines - France-Danemark 4-0, les Bleues poursuivent leur montée en puissance

Commentaires()
Inspirées et appliquées, les Bleues ont poursuivi leur préparation au Mondial par un succès tout en maîtrise contre le Danemark (4-0).

Et de trois. L'équipe de France féminine a signé son troisième succès de rang, le deuxième de ce rassemblement d'avril, pour poursuivre sa montée en puissance avant sa Coupe du monde à domicile le 7 juin prochain. Opposées au Danemark, les Bleues ont montré une variété offensive qui leur a permis de faire parler la poudre à la Meinau.

Après un round d'observation, la soirée aurait pu être un peu plus délicate si Bouhaddi ne s'était pas interposée sur une belle tête de Nadim (20e). Une alerte sans conséquence pour les filles de Corinne Diacre, qui ont passé la seconde à la demi-heure de jeu. Après une première opportunité de Le Sommer (25e), les Bleus ont débloqué la situation sur un très bel enchaînement de Delphine Cascarino (1-0, 30e). Un avantage géré avec maîtrise jusqu'à la mi-temps.

L'article continue ci-dessous

Un festival en seconde période

Au retour des vestiaires, le public strasbourgeois n'a pas eu à patienter longtemps pour voir la soirée s'emballer. Cascarino a profité d'un second ballon à l'entrée de la surface pour déclencher une frappe absolument parfaite (2-0, 47e). Dans la foulée, Le Sommer, déjà impliquée sur le 2ème but, a encore été à l'origine du troisième en plaçant une tête sur corner qui s'est écrasée sur le poteau avant que Mbock ne marque de près (3-0, 52e).

Sonnées, les Danoises ont plongé dans la dernière demi-heure, où les lignes se sont étirées, permettant aux Bleues de procéder par attaques rapides. Valérie Gauvin s'est essayé sur une frappe lourde à l'heure de jeu (62e) avant de trouver la faille quelques minutes plus tard, en se jouant de toute la défense danoise pour placer un tir croisé qui a fait mouche (4-0, 65e).

Efficaces sur coups de pied arrêtées, inspirées sur attaques placées et incisives dans les espaces, les filles de Corinne Diacre ont brillé dans toutes les phases de jeu. Dans le dernier quart d'heure, Gauvin, toujours aussi affamée, aurait pu donner encore plus d'ampleur au score si Abel n'avait pas sorti le grand jeu sur son puissant coup de tête (77e). On en est resté là. Mission accomplie pour les Bleues, qui se retrouveront le 25 mai pour la dernière ligne droite de leur préparation avant le Mondial. "C'est mieux, on se l'était dit et les filles l'ont fait donc c'était bien. On a fait ce qui fallait, c'est un bon stage", s'est réjouie la sélectionneuse de l'équipe de France sur W9.

Fermer