EXCLU PSG-Montpellier : "Mbappé doit passer une mauvaise soirée", prévient Pedro Mendes

Ander Herrera Pedro Mendes Montpellier PSG Ligue 1
Getty
EXCLU GOAL - Avant PSG-Montpellier ce vendredi, Pedro Mendes annonce qu'il va tout faire pour que Mbappé enchaîne un nouveau match sans marquer.

C'est dans une spirale négative que Montpellier se rend à Paris pour le compte de la 21e journée de Ligue 1. Les Héraultais, 11es du championnat, n'ont plus gagné depuis le 12 décembre. Ils tenteront d'inverser la tendance ce vendredi (21 h) face au leader parisien. Pour Goal, le défenseur Pedro Mendes est revenu sur les difficultés de son équipe en ce moment. Il annonce qu'il fera tout pour que Kylian Mbappé passe une mauvaise soirée. L'attaquant du PSG, meilleur buteur de L1, n'a plus marqué depuis quatre rencontres.

Montpellier reste sur 6 matches sans victoire. Ce déplacement à Paris peut-il vraiment vous relancer ?

Pedro Mendes : Ce n'est pas donné à tout le monde de bousculer le PSG, surtout au Parc des Princes. Depuis notre match contre Paris à domicile le mois dernier, notre dynamique est moins bonne. J'ai l'impression que c'est le match qui a tout changé. On travaille toujours pour gagner mais ça ne tourne pas en notre faveur. On va devoir redoubler de concentration. Déjà, sur un match normal, on peut être puni à la moindre erreur. Alors contre Paris... Si d'aventure on venait à mener au score, il ne faudra pas s'enflammer.

Qu'est-ce qui explique les difficultés du MHSC ces derniers temps ?

C'est un tout je pense. Le coach a ses idées. Il change de système, parfois on joue à trois, parfois à quatre. Les joueurs changent aussi. Ce n'est pas un souci. Le problème, c'est qu'on a perdu des points bêtements contre Metz et Nantes. En début de saison, pareil face à Dijon et Nîmes. Si on avait pris ces points, ça aurait été moins problématique. Mais la saison est loin d'être terminée. La deuxième partie vient seulement de démarrer. Ce n'est pas le match de notre vie contre Paris. On aura le temps de voir quel classement on peut viser.

Kylian Mbappé n'a pas encore marqué cette année. Comment éviter qu'il se relance ?

Il doit passer une mauvaise soirée, on va tout faire pour. Ce genre de joueur est toujours difficile à contrôler, il est tellement imprévisible. Il n'y a pas de théorie spécifique pour bien défendre face à lui. On va devoir éviter qu'il prenne de la vitesse, ce sera un travail collectif.

« Danilo était peut-être perdu au départ, mais défenseur n'est pas son rôle »

Mauricio Pochettino ayant remplacé Thomas Tuchel, pensez-vous que ce PSG sera différent de celui que vous avez affronté début décembre ?

Vous savez, Paris reste toujours Paris, peu importe le coach. Pochettino arrive avec ses idées. Il va sûrement changer des choses, mais ils n'ont pas encore eu le temps d'assimiler totalement ce qu'il veut mettre en place. Notre dernier match face au PSG remonte à un mois. Il n'a pas pu tout changer du jour au lendemain.

Depuis son arrivée à Paris, avez-vous discuté avec votre compatriote Danilo Pereira ?

On a échangé oui, mais plutôt à propos de sa vie personnelle et pas trop du foot. Je lui ai demandé s'il se plaisait à Paris et s'il était bien installé.

Vous avez été surpris de le voir jouer en défense centrale ?

C'est un dernier recours, ce n'est pas son rôle. Il a joué cinq saisons d'affilée au milieu de terrain à Porto et dépannait juste de temps en temps en défense. En équipe nationale, je me souviens que le sélectionneur n'avait pris que trois centraux pour le Final 4 de la Ligue des Nations. Il partait dans l'idée que Danilo pouvait jouer dans l'axe aussi, mais c'était seulement s'il manquait quelqu'un. Danilo a peut-être été un peu perdu au départ, mais ce n'était pas évident non plus dans ces conditions.

L'article continue ci-dessous

Danilo Pereira - PSG

On ne vous a pas revu avec le Portugal depuis votre première sélection en octobre 2018. L'Euro est-il dans votre tête ?

Je pense à la sélection, évidemment je serai ravi de revenir mais ça ne dépend pas de moi. Je suis croyant et je pense que le jour où j'y serai sera le jour idéal. Il ne faut rien forcer. Si ça arrive tant mieux, si ça n'arrive pas je resterai supporter du Portugal.

« L'intérêt de Lyon ? Je ne sais pas d'où ça sort, je suis très heureux à Montpellier »

Lyon est souvent cité parmi les clubs intéressés par vos services. Comment réagissez-vous à cela ?

Je ne m'enflamme pas avec des rumeurs. Tant que mon agent ne m'appelle pas pour me dire qu'il a reçu une offre ou qu'un club est intéressé, je garde les pieds sur terre. Tout ce que je peux dire à propos de Lyon, c'est que je ne sais pas d'où ça sort. Je ne sais même pas s'il s'agit d'une rumeur ou s'il y a vraiment un intérêt de leur part.

Après plus de trois ans à Montpellier, allez-vous envisager un départ ?

Je ne vois pas l'intérêt de changer si tout se passe bien. C'est ma quatrième saison au club. Je suis très heureux. Ma famille se sent bien. Si un projet beaucoup plus intéressant que Montpellier arrive, on aura le temps de discuter mais vraiment je suis bien ici. Je suis sous contrat jusqu'en 2023 et je n'ai jamais appelé le président pour aller voir ailleurs. Le jour où je ne serai pas heureux, j'irai le voir, on en parlera, mais aujourd'hui ce n'est pas le cas.

Que pensez-vous du jeune Elye Wahi (18 ans) qui a marqué son premier but en Ligue 1 le week-end dernier contre Monaco ?

Il a du potentiel, mais il faut faire attention avec les jeunes de cet âge. On commence à parler de lui et il ne doit pas s'enflammer. Le plus dur dans le football c'est de trouver de la régularité dans ses performances. Elye est à l'écoute des plus anciens. Quand on parle, il ne se la pète pas. C'est quelqu'un de tranquille qui a toutes les qualités pour s'affirmer dans ce groupe.

Propos recueillis par Benjamin Quarez

Fermer