EXCLU - Perquis : "Lewandowski est un des 5 meilleurs buteurs du monde"

Commentaires()
Getty Images
Défenseur de Toronto (MLS) et compatriote de Robert Lewandowski, Damien Perquis évoque pour Goal la situation actuelle de l'attaquant polonais, qui flambe avec le Bayern Munich.


GOAL ENTRETIEN - Par Benjamin Quarez  

Défenseur de Toronto, 5e de la conférence Est en MLS, Damien Perquis (31 ans, 14 sélections) porte un regard admiratif sur les prestations de Robert Lewandowski, son compatriote. Pour l'ancien sochalien, la réussite actuelle de l'attaquant du Bayern Munich n'a rien d'étonnant, comme il l'a confié en exclusivité pour Goal.

"Je sais de quoi il est capable. Je l'ai vu à l'entraînement et en match. Dès qu'il a l'opportunité de frapper, il frappe", a-t-il d'abord expliqué concernant celui qui est devenu le premier joueur de l'histoire de la Bundesliga à inscrire un quintuplé en l'espace de neuf minutes le 22 septembre dernier, après être entré en jeu à la mi-temps contre Wolfsburg.

"Un numéro 9 comme il n'en existe plus beaucoup"

"Il ne frappe pas n'importe comment. Tout ce qu'il fait est calculé. Dans ses déplacements il est intelligent, dans sa façon de garder le ballon aussi. C'est un athlète complet. Il va vite, il saute très haut. Pour moi, ça n'a rien de surprenant de le voir à ce niveau. Bien sûr, il m'a impressionné en marquant 5 buts en 9 minutes, mais je ne suis pas surpris, surtout qu'il est très bien accompagné au Bayern Munich. En ce moment, il a trouvé la confiance dont tous les attaquants rêvent", a-t-il ensuite ajouté.

"C'est un numéro 9 comme il n'en existe plus beaucoup", s'est enthousiasmé Perquis. "Des numéros 9 qui marquent autant de buts et qui se déclarent comme tels se comptent sur les doigts d'une main. Lui en fait partie. Il est l'un des 5 meilleurs buteurs du monde. Un vrai avant-centre comme Karim Benzema, Diego Costa ou Luis Suarez."

Deuxième du groupe D des éliminatoires de l'Euro 2016, la Pologne ne compte que deux points de retard sur l'Allemagne, qu'elle a battue à Varsovie (2-0) il y a près d'un an. En huit journées, Lewandowski a marqué quatre buts. Il sera surveillé de près par l'Ecosse, bien décidée à empêcher Adam Nawałka et ses hommes de se qualifier officiellement ce jeudi.

L'article continue ci-dessous

"C'est un match qui va être difficile et important. La victoire contre l'Allemagne a fait vraiment du bien. À l'Euro 2012, je disais qu'on avait une belle génération, jeune, avec beaucoup d'avenir. Ça se vérifie aujourd'hui. Je suis content pour l'équipe et le pays, parce qu'au volley ils déchirent tout et au football ça commence à être de mieux en mieux. C'est top pour tout le monde et les joueurs polonais montrent qu'ils ont beaucoup de qualités en Europe", a confié Perquis, qui n'a pas encore fait une croix sur la sélection.

"La Pologne est une équipe très forte en contre. Joachim Löw le disait la dernière fois en conférence de presse. Elle sort par des flèches sur les côtés comme Grosicki ou Rybus par exemple. C'est une équipe qui fait peur parce qu'à n'importe quel moment elle peut aller vite vers l'avant. Techniquement, Krychowiak a améné de la stabilité au milieu. Derrière, c'est costaud et devant ça marque des buts. C'est un bon cocktail et le coach a l'air d'avoir trouvé un groupe qui répond à ses attentes", a-t-il finalement conclu.

Get Adobe Flash player

Fermer