News Résultats en direct
Ligue Europa

Europa League - Pour les Girondins, la Coupe d'Europe symbolise un bol d'air frais par rapport à la Ligue 1

13:23 UTC+2 20/09/2018
Bordeaux
En difficulté en championnat (19e place), les Bordelais comptent sur leur déplacement à Prague, contre le Slavia, pour se changer les idées en C3.

Avec leur match nul 3-3 contre le Nîmes Olympique dimanche dernier, les Girondins n'ont pas pu décoller de la zone rouge où ils se sont enlisés depuis la fin du mois d'août. Une anomalie pour les sixièmes du dernier exercice en Ligue 1 qui n'ont pris que quatre points en cinq journées. S'il n'y a pas péril en la demeure, le contexte flou autour du rachat annoncé par les investisseurs américains via le groupe General American Capital Partners (GACP) a de quoi inquiéter, notamment les supporters.

À cette occasion, la première journée de la phase de groupes d'Europa League représente l'occasion pour les hommes de Ricardo de couper avec leur quotidien délicat en Ligue 1. Bordeaux va ainsi défier ce jeudi soir le Slavia Prague afin de reprendre de la confiance, alors que cette compétition lui a souri jusque-là. Engagés fin juillet lors du deuxième tour préliminaire, François Kamano et les siens ont enregistré cinq succès en six matches disputés, avec notamment un barrage réussi contre La Gantoise avant de participer aux poules de la C3. Une campagne bien menée malgré le départ fracassant de Gustavo Poyet, après le match retour contre Marioupol le 16 août dernier. 

Des joueurs à lancer et relancer

Présents dans le même groupe que Copenhague et le Zenit Saint-Pétersbourg, les Marine et Blanc se déplacent chez le leader du championnat tchèque qui n'a laissé que trois petits points en route lors des huit premières journées. Pas une rencontre évidente donc, surtout que les Girondins se rendent à Prague sans Maxime Poundjé, leur habituel titulaire au poste d'arrière gauche. Néanmoins ce match représente l'occasion de voir certains joueurs en action, à l'image de l'attaquant danois Andreas Cornelius qui devrait connaître sa première titularisation après son arrivée en provenance de l'Atalanta le 31 août.

Pour le tandem Bedouet/Ricardo, il faudra également intégrer dans l'équipe de départ des joueurs en manque de temps à l'image de Youssouf Sabaly qui se remet petit à petit de sa blessure à la cuisse et de son non-transfert à Naples cet été. Au poste de sentinelle, Jaroslav Plasil, très utilisé depuis le début de la saison, devrait souffler pour laisser sa place à Otavio. Recruté il y a un an pour répondre aux attentes du poste de numéro 6, le Brésilien a perdu son statut de titulaire suite au départ de Jocelyn Gourvennec l'hiver dernier.

En proie au doute en Ligue 1, Bordeaux peut se servir de l'Europa League comme d'un levier pour repartir de l'avant. Si certains voient la C3 comme une simple accumulation de matches qui apporte de la fatigue pour le championnat, dans le cas des Girondins elle n'a fait que du bien depuis le début de la saison et leur périple en Lettonie, Ukraine et Belgique. Avec une motivation similaire que les tours précédents, le FCGB pourrait bien aborder la suite de la saison plus sereinement.