Europa League - Bordeaux 1-1 Zenit : Frustrés, les Girondins sont aux portes de l'élimination

Commentaires()
Après leurs trois défaites initiales, les hommes de Ricardo n'ont pas su battre à domicile le club russe et sont quasiment éliminés.

Dos au mur après une phase aller ratée sur le plan des résultats mais parfois intéressante dans le contenu, les Girondins n’avaient plus le droit à l’erreur ce jeudi soir contre le Zenit Saint-Pétersbourg. Un nouveau résultat négatif les condamnait automatiquement à l’élimination et les intentions de Ricardo étaient claires au coup d’envoi : presser haut et garder le contrôle du ballon pour empêcher la formation russe d’endormir la rencontre.

Le plan mis en place par le technicien brésilien a porté ses fruits en première période puisque Bordeaux a montré un visage convaincant, avec plusieurs occasions. Samuel Kalu donne le ton avant que François Kamano ne se procure une double occasion, en frappant sur le poteau avant de rater le cadre ensuite. L’attaquant guinéen ne va pas trembler ensuite (35e) quand il faut transformer un penalty suite à une faute d’Emanuel Mammana, l’ancien défenseur de l’OL, sur Sabaly. Le Zenit réalise un petit sursaut avant de rentrer aux vestiaires avec une tête à bout portant d’Anton Zabolotny, détournée en corner par Benoît Costil (44e).

Le Zenit douche les espoirs des Girondins

C’est ce même Zabaolotny qui va profiter d’une seconde période moins intense de la part des locaux pour égaliser. Bien servi en retrait, par Daler Kuzyaev qui s’était joué de Pablo, l’attaquant russe ramène les deux équipes à égalité (72e). Sans forcément jouer le coup à fond, le Zenit dirigé par Sergei Semak, l’ancien joueur éphémère du Paris Saint-Germain, n’a eu besoin que d’une accélération en seconde période pour frustrer les Girondins.

Malgré l’entrée des trois attaquants présents sur le banc à savoir Briand, Karamoh et De Préville, le siège du but russe lors du dernier quart d’heure de jeu ne va pas aboutir à un second but bordelais. Les Girondins restent ainsi sevrés de victoire en Europa League depuis octobre 2013, contre l’APOEL Nicosie.

Prochain article:
Angleterre-Etats-Unis (3-0), les Three Lions honorent Rooney par une large victoire
Prochain article:
Croatie-Espagne 3-2, la Croatie s'offre le scalp de l'Espagne à la dernière minute
Prochain article:
Allemagne-Russie 3-0, la Mannschaft se rassure face à la Russie
Prochain article:
Fichage ethnique, l'enquête interne du PSG rend son verdict
Prochain article:
Hugo Lloris se méfie des Pays-Bas
Fermer