En 4-3-3 ou 4-2-3-1, Pogba peut-il devenir l'homme de l'ombre des Bleus ?

Commentaires()
Getty
Si pour beaucoup les prestations de Paul Pogba en Bleu sont une énigme, pour Didier Deschamps le milieu de terrain joue un rôle important, même s'il doit parfois se rendre invisible.

Depuis vendredi et la victoire de l'équipe de France face à la Roumanie, la même question revient inlassablement : que penser du match de Paul Pogba ? L'interrogation pointe toujours son nez après les prestations du milieu de terrain avec les Bleus. Tantôt génie après une sublime passe, tantôt trop individualiste lorsqu'il touche le ballon une fois de plus qu'il n'est necessaire, Paul Pogba n'a pas encore offert la plénitude de son talent sous le maillot bleu. 

Avec 19 ballons perdus lors du match d'ouverture, le joueur de la Juventus a concentré les critiques auprès de ceux qui attendaient de lui qu'il fasse la différence. Présenté avant la compétition comme le joueur majeur de l'équipe de France, Paul Pogba se sait très attendu. Mais son rôle avec la France est loin d'être le même qu'avec la Juventus. Sur le plateau de Téléfoot dimanche, Didier Deschamps s'est expliqué sur ce qu'il demande à son joueur. "Les statistiques de Paul ne veulent rien dire. Je ne suis pas déçu, il peut mieux faire. On attend beaucoup, certainement trop de Paul. L'équipe a besoin de lui quand on n'a pas le ballon. Il est dans un rôle plus obscur, plus neutre."

Comment se caractérise alors le jeu sans ballon de Paul Pogba dont parle Didier Deschamps ? "Dans l'esprit de Didier Deschamps à partir du moment où Blaise Matuidi monte, Paul Pogba doit regarder ce qu'il se passe sur le terrain, explique Luc Rabat, ancien sélectionneur des équipes de France juniors des - 16 ans juqu'au - 20 ans. Il doit compenser, analyser ce qu'il se passe quand un joueur se projette vers l'avant. C'est un travail de placement, mais cela se joue sur deux, trois ou quatre mètres pas plus."

Dans l'esprit commun, la Pioche doit marquer et faire marquer ses partenaires. Avec une qualité de passe au-dessus de la moyenne, Paul Pogba est capable d'alimenter le trio offensif et servir de première rampe de lancement aux Bleus. Lui demander de garder un oeil sur ses coéquipiers, ne serait-ce pas nuire à son efficacité ? "Non, reprend Luc Rabat. Il faut qu'il s'habitue au fait d'apporter à l'équipe au milieu de terrain. Ce qu'il n'a pas vraiment besoin de faire à la Juventus où il joue à gauche et où ses prérogatives ne sont pas les mêmes. Paul est très technique, il est très attiré vers l'avant mais il ne peut pas toujours jouer comme ça."

*Placement moyen des joueurs de l'équipe de France face à la Roumanie. Paul Pogba (N°15) est ainsi plus bas que Blaise Matuidi (N°14). 

Face à la Roumanie, Paul Pogba s'est montré plus défensif que Blaise Matuidi. Le joueur de la Juventus n'a effectué que 29 passes dans le camp adverse contre 44 pour le Parisien. Il s'est également distingué en étant le joueur à avoir récupéré le plus de ballons sur le pelouse (12 contre 5 pour Matuidi). "On a beaucoup de liberté, confirmait le Parisien en conférence de presse lundi. J'ai pour habitude de me projeter en club ou en sélection, je le fais, après quand il faut faire le replacement défensif, je le fais. Dans l'utilisation du ballon il est beaucoup plus à l'aise, moi j'ai cette capacité à me projeter sans ballon, c'est ce qu'on essaye de faire. On s'adapte mais on fait tout pour aider l'équipe de France à obtenir des résultats. Le coach nous donne des libertés, à nous de faire attention à l'équilibre."

Le 4-2-3-1 compatible avec Pogba ? 

Lors du remplacement de Paul Pogba à la 78e minute de la rencontre face à la Roumanie vendredi, Didier Deschamps a décidé de changer de système pour passer à un 4-2-3-1 avec N'Golo Kanté et Blaise Matuidi à la récupération, derrière Anthony Martial, Kingsley Coman et Dimitri Payet. Une tactique déjà utilisé en deuxième mi-temps à Nantes face au Cameroun (3-2) après la blessure de Lassana Diarra. Le déséquilibre provoqué par Paul Pogba a alors disparu au profit d'une équipe qui a mieux cadrillé le terrain.

En imaginant que Didier Deschamps puisse utiliser ce système sur le long terme, peut-on imaginer une place pour le milieu de terrain ? "En 10 il faut que ce soit un joueur qui ait plus de vivacité, c'est pour ça que Payet correspond parfaitement à ce rôle, argument Luc Rabat. Paul manque un peu de vivacité pour se retrouver dans la zone offensive." En retrait alors à la place de Blaise Matuidi ? "Là aussi, ce serait se passer des qualités offensives et Paul, ce n'est pas une bonne idéeCe serait dommage de se passer de lui quand même. A l'Euro 1984, on a eu les mêmes discussions sur le milieu Platini, Giresse, Tigana, Fernandez et pourtant on a finalement réussi à tous les faire jouer ensemble."

*Les joueurs à qui Paul Pogba a fait le plus de passes vendredi contre la Roumanie

En résumé, Paul Pogba doit jouer plus simple mais surtout accepter d'être un peu moins dans la lumière au profit de l'efficacité collective si chère à Didier Deschamps. Vendredi, le milieu de terrain a perdu beaucoup de ballons dans des zones délicates. C'est à ce moment précis que sa prise de risque doit se réduire. Pour le reste, la Pioche gardera le champ libre. 

Fermer