Euro Espoirs - Équipe de France : l'éclaircie Jonathan Ikoné chez les Bleuets

Commentaires()
Getty
L'attaquant lillois, auteur du but de l'égalisation mardi, a été l'une des seules satisfactions tricolores face aux Anglais (2-1). Prometteur.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que malgré sa victoire mardi contre l'Angleterre (2-1), l'équipe de France Espoirs a connu des débuts poussifs à l'Euro. Battus dans l'engagement, autant que sur les aspects techniques et tactiques, les hommes de Sylvain Ripoll ont dû attendre l'expulsion du milieu anglais Hamza Choudhury à la 65e pour se refaire la cerise et enfin mettre en difficulté un adversaire qui leur était alors bien supérieur.

Plusieurs individualités (Ballo-Touré, Dembélé...) ont failli au sein d'un collectif bagarreur, mais nettement perfectible. En revanche, la satisfaction est venue d'un homme : Jonathan Ikoné. Le Lillois, aligné sur l'aile droite de l'attaque française, a été celui qui s'est montré le plus en jambes. C'est lui qui a d'ailleurs signé le but de l'égalisation en rentrant sur son pied gauche avant de glisser le ballon au ras-du-poteau à l'approche du temps additionnel (1-1, 89e).

Polyvalent et déroutant

Son activité sur le côté a permis aux Bleuets de mettre à mal la défense anglaise, en dépit des nombreuses occasions pour Moussa Dembélé et des deux penalties manqués par les Tricolores (25e, 66e). Un coup dans l'axe, puis en bord de touche, Jonathan Ikoné n'a pas ménagé ses efforts pour pousser son équipe à revenir au score. Un énorme volume de jeu qui a fini par masquer les derniers doutes sur son état de forme.

L'article continue ci-dessous

Jonathan Ikone France U21

Car samedi dernier, à l'entraînement, l'ancien Montpelliérain avait dû quitter ses partenaires suite à une douleur au genou gauche. Il arborait un strapping à cet endroit, mais n'a pas semblé gêné outre-mesure. Il sera d'autant plus important pour la suite de la compétition que son compère à Lille, Jonathan Bamba, titulaire sur l'aile gauche, a été contraint de déclarer forfait jusqu'au terme du Championnat d'Europe. Ce qui va réduire les choix offensifs du sélectionneur...

Sa capacité à jouer dans l'axe, derrière l'attaquant, n'est pas négligeable non plus, comme sa capacité à tirer les coups de pied arrêtés. Il avait notamment marqué un but sublime sur coup-franc direct contre l'Allemagne (2-2) au mois de mars. Un but déroutant, à l'image de son jeu, offrant certaines garanties à Sylvain Ripoll, qui ne doit pas regretter de l'avoir rappelé avec les Espoirs en novembre dernier. Un joker devenu incontournable.

Fermer