Euro Espoirs 2019 : pour les Bleuets, la préparation commence maintenant

Commentaires()
Un mois après avoir validé leur billet pour l'Euro Espoirs 2019, les Bleuets lancent leur préparation ce vendredi au Petit-Quevilly contre la Turquie.

La qualification pour l'Euro 2019 étant acquise depuis le mois dernier, l'équipe de France Espoirs peut maintenant se concentrer sur sa préparation. "Un virage", de l'aveu même de Sylvain Ripoll, qui insiste sur le fait que "tous les matches vont être importants". À commencer par le match amical de vendredi, au Stade Robert-Diochon de Petit-Quevilly. "Le match contre la Turquie va être intéressant. On va affronter une équipe qui reste sur trois victoires consécutives dont la dernière en Suède. Après, on aura notre dernier match de qualifications (mardi contre la Slovénie, NDLR). On a envie de faire les choses bien en accrochant une dixième victoire."

"La porte reste ouverte pour les nouveaux"

Impériaux depuis le début de la campagne, les Bleuets voudront "conserver cette dynamique" tout en "renforçant certains points sur le terrain". Pour cela, Sylvain Ripoll et son staff ont effectué quelques ajustements. Des joueurs comme Fodé Ballo-Touré (Lille), Jeff Reine-Adelaïde (Angers) et Jean-Philippe Mateta (Mayence) ont intégré le groupe quand d'autres comme Joris Gnagnon (Séville) et Olivier Boscagli (Nice) n'ont pas été retenu. "Les nouveautés montrent que la porte reste ouverte, que les choses peuvent bouger, précise Sylvain Ripoll. C'est vrai pour ceux qui peuvent venir, mais aussi pour ceux qui sont là et qui doivent continuer à faire ce qu'il faut pour rester."

PS Ripoll
Il est trop tôt pour savoir si Tanguy Ndombélé disputera l'Euro Espoirs, mais le sélectionneur se tient prêt à toutes éventualités.

"Maintenant, on est axés sur cette préparation. Tous les signaux vont être importants, que ce soit individuellement et collectivement", reprend le sélectionneur, privé de Tanguy Ndombélé, promu en A. "Je ne suis pas surpris. Si Didier (Deschamps) l'a appelé, c'est que lui et son staff estiment qu'il a les qualités pour apporter quelque chose à l'équipe", commente le technicien qui doit composer avec la perte d'un nouvel élément majeur, après les promotions de Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, présents au début de l'aventure. "Une belle satisfaction pour tout le groupe et tout le staff", dit-il, bien que ce soit une problématique à prendre en compte, à huit mois de la compétition.

Ndombélé à l'Euro Espoirs, la question se pose

Si le retour pour l'Euro du duo Pavard/Hernandez est hautement improbable, celui de Tanguy Ndombélé pourrait le devenir s'il donne satisfaction en l'absence de Corentin Tolisso, gravement blessé. "Tout ce que je peux dire, c'est que le temps donnera des indicateurs, mais on a un réservoir assez large pour pallier l'absence de Tanguy avec nous", rassure Sylvain Ripoll pour qui il a toujours été "clair, net et précis" que la priorité serait donnée aux A et qui attend de ses hommes qu'ils continuent "à performer parce que le niveau du championnat d'Europe va être élevé". Une mise en garde de rigueur pour une équipe que rien n'arrête depuis plus d'un an maintenant.

Prochain article:
Barça : 3 semaines d'absence pour Messi, qui manquera le Clasico
Prochain article:
​PSG : Edinson Cavani n'a encore jamais recroisé Naples
Prochain article:
Monaco, Thierry Henry : "Je veux retenir du positif dans le négatif"
Prochain article:
Udinese-Naples 0-3, le Napoli est prêt pour Paris
Prochain article:
Toulouse - Max-Alain Gradel : "C'est indigne d'une rencontre de Ligue 1"
Fermer