Euro 2020 - Turquie, Islande, Moldavie... Les adversaires des Bleus à la loupe pour les qualifications

Commentaires()
AA
Didier Deschamps et ses hommes affronteront cinq équipes pour participer au prochain tournoi international majeur dans un an et demi.

Islande (37e au classement Fifa) : la passe de trois pour les Vikings ?

L'une des Nations européennes qui a le plus progressé ces dernières années va affronter une fois de plus l'Équipe de France. Après le quart de finale de l'Euro 2016 et un match amical en octobre, les deux sélections seront à la lutte pour participer à l'Euro 2020. Pour la formation scandinave, il s'agirait d'une troisième qualification consécutive à une compétition majeure. Ce qui l'installerait définitivement comme une valeur sûre du Vieux Continent. Néanmoins les Vikings sortent d'une Ligue des Nations délicate avec quatre défaites en autant de matches joués contre la Belgique et la Suisse. Sans doute le revers de la médaille d'un apprentissage pas tout à fait terminé, après une première présence historique à la Coupe du monde en Russie.

Turquie (39e au classement Fifa) : Calhanoglu et les siens veulent remonter la pente ?

Interrogé par Goal dimanche après le tirage, le sélectionneur turc Mircea Lucescu a évoqué la reconstruction entamée par son équipe. "Ce dont je me soucie c'est que la plupart de nos joueurs soient titulaires dans leurs clubs. Ce n'était pas trop le cas avant, mais aujourd'hui ils commencent à avoir du temps de jeu en Europe. Les choses s'arrangent petit à petit." Absente lors du Mondial en Russie, la Turquie s'appuie sur un nouveau socle qui a tourné la page de la génération Arda Turan. On y retrouve Hakan Calhanoglu (AC Milan) en leader technique, accompagné de plusieurs jeunes qui montent comme Cengiz Under (AS Rome), Enes Unal (Valladolid) ou encore Zeki Çelik (Lille). Sans doute l'équipe la plus à craindre de ce groupe. Les troisièmes de la CDM 2002 en Asie n'ont plus affronté les Bleus depuis neuf ans et un match amical perdu à Lyon, sur un penalty de Karim Benzema.

Albanie (60e au classement Fifa) : de l'irrégularité depuis l'Euro 2016

La première participation à une compétition majeure il y a deux ans et demi en France n'a pas eu l'effet espéré. Les Rouge et Noir n'ont pas trouvé la continuité nécessaire pour avoir de nouveau des résultats intéressants. Malmenée par l'Écosse et l'Israël dans son groupe de la Ligue des Nations, l'Albanie entraînée depuis un an par Christian Panucci, l'ancien défenseur de la Squadra Azzurra, espère rebondir prochainement. Cette jeune sélection portée par Xhaka (Bâle) et Hysaj (Naples) avait donné du fil à retordre aux Bleus lors du match de poule à Marseille, en juin 2016. Elle avait aussi fait tomber les hommes de Didier Deschamps un an auparavant, en 2015, à Elbasan (1-0). Un motif d'espoir pour ces qualifications à venir.

L'article continue ci-dessous

Elseid Hysaj Christian Fuch Albanien Albania Austria Österreich

Andorre (133e au classement Fifa) : la Principauté en quête d'exploit

À l'image du Luxembourg en septembre 2017 (match nul 0-0 à Toulouse), Andorre espère aussi décrocher un résultat prestigieux face aux Champions du monde en titre. Cette opposition entre les deux équipes nous ramène surtout 20 ans en arrière, avec déjà des matches éliminatoires comptant pour l'Euro 2000. Alors dirigée par Roger Lemerre, la France n'avait pas été époustouflante face à la modeste sélection avec deux succès, 1-0 et 2-0. Dernière de son groupe en Ligue des Nations, derrière notamment la Lettonie et la Géorgie, la Principauté peine toujours à exister dans le paysage du football européen.

Moldavie (170e au classement Fifa) : l'inconnue du groupe

"Nous espérons avoir de bons matches et une bonne expérience contre la meilleure équipe du monde. Ce sera très difficile de gagner des points contre elle, mais dans le foot il y a parfois des moments inattendus." Après l'annonce du tirage au sort, le sélectionneur Alexandru Spiridon a évoqué ses craintes d'affronter à deux reprises les Bleus. Il faut dire que la Moldavie n'a jamais connu de qualification à un tournoi majeur ou de joueur phare dans son histoire. Porté un temps par le club du Sheriff Tiraspol, cette sélection de l'Est a terminé dernière de son dernier groupe pour les éliminatoires du Mondial en Russie. A priori une promenade de santé pour Paul Pogba et les siens.

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer