News Résultats en direct
Euro

Euro 2020 - Ronald Koeman : "Si je dois nommer un favori, c’est la Belgique​"

13:20 UTC+1 29/12/2019
Ronald Koeman, Netherlands, 11162019
Le sélectionneur des Pays-bas estime que l'Euro 2020 promet d'être serré, mais aussi que l'expérience de la Belgique pourrait faire la différence.

Plus que quelques jours avant le grand basculement vers l'année 2020. Et pour tout amoureux de football qui se respecte, 2020 rime forcément avec Euro. En effet, plus que six mois à attendre avant le début officiel de la compétition continentale. Alors pour patienter, les pronostics vont bon train... 

Dernier en date à s'exprimer sur les chances de titre des plus grandes nations européennes ? Ronald Koeman, le sélectionneur des Pays-Bas. Si les Hollandais disputeront sous ses ordres leur première compétition internationale depuis la Coupe du monde 2014, l'ancien défenseur du FC Barcelone s’est livré au jeu des pronostics pour Voetbal International. Selon lui, le manque d'expérience de son équipe pourrait poser problème. Un manque que ne connaît pas la Belgique, qu'il voit bien l'emporter cet été. 

"Si je dois nommer un favori, c’est la Belgique​"

"C’est assez large. L’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne, la France appartiennent au groupe de favoris. Le Portugal va toujours loin, et la Croatie est performante dans les tournois. Si je dois nommer un favori, c’est la Belgique. Cela doit arriver maintenant, avec ce groupe. Ils ont l’expérience des grands rendez-vous, que nous n’avons pas encore", a déclaré Ronald Koeman, qui devrait, sauf surprise, être privé de son maître à jouer Memphis Depay, gravement blessé avec l'Olympique Lyonnais. 

Pour rappel, Luis Enrique, le sélectionneur de la Roja, a pour sa part estimé que la France était, de par sa victoire à la Coupe du Monde en Russie, forcément une sélection à classer parmi les favoris. "Les Français sont les favoris, mais je ne les vois pas supérieurs à aucune des cinq ou six autres sélections qui sont les favorites, en plus de celles qui peuvent être ajoutées dans cette catégorie", avait concédé l'Ibérique. Une chose est sûre, la lutte promet d'être acharnée.