Espagne - La liste de Luis Enrique avec des surprises

Commentaires()
GETTY IMAGES
Luis Enrique a dévoilé ce vendredi sa première liste de l'année 2019 avant les deux matches de la Roja contre la Norvège et Malte.

L'Espagne se projette à partir de ce mois de mars vers un nouvel objectif : se qualifier pour l'Euro 2020, après avoir été éliminée de la Ligue des Nations par l'Angleterre. La première liste de l'année de Luis Enrique était particulièrement attendue pour savoir quels changements le sélectionneur pouvaient faire. Elle ne manque pas de surprises. Avant d'affronter la Norvège et Malte en matches éliminatoires, il a établi une sélection avec pas moins de huit changements. Parmi les nouveaux appelés : le défenseur du PSG, Juan Bernat.

Gardiens : De Gea, Pau López, Kepa
Défenseurs : Jordi Alba, Mario Hermoso, Iñigo Martínez, Sergio Ramos, Sergi Gómez, Sergi Roberto, Jesús Navas, Bernat
Milieux de terrain : Busquets, Rodri, Ceballos, Fabián Ruiz, Parejo, Canales
Attaquants : Marco Asensio, Rodrigo, Morata, Muniain, Jaime Mata.

Une liste qui comporte donc de nombreux absents que ce soit sur blessure ou choix de Luis Enrique : Isco, marginalisé au Real Madrid en fait partie, tout comme Azpilicueta, Bartra, Saúl, Brais, Jonny, Suso, Aspas, Diego Costa ou Fornals.

Placée dans le groupe F de ces éliminatoires, l'Espagne devra obtenir l'une des deux premières places pour se qualifier. Voici les adversaires que devra affronter la Roja jusqu'à la fin de l'année : Suède, Norvège, Roumanie, Iles Féroés et Malte. Les Espagnols commenceront leur campagne au stade Mestalla le 23 mars, avec la réception de la Norvège.

La Norvège et Malte, les deux adversaires de ce mois de mars, sont deux pays qui font partie des plus belles pages de l'histoire de la sélection espagnole. C'est contre la Norvège que Javier Clemente, alors sélectionneur, fit jouer Molina - gardien de l'Atlético Madrid - sur l'aile gauche. Et Malte est l'adversaire qui avait subi une défaite historique (1-12) au stade Benito Villamarín de Séville, qui avait alors permit aux Santillana, Rincón, Carrasco et compagnie de disputer l'Euro 1984, lors duquel ils se sont inclinés en finale contre la France (0-2).

Fermer