Équipe de France - Steven N'Zonzi : "Il y a toujours un peu d'appréhension quand on est nouveau"

Commentaires()
Getty Images
Appelé pour la première fois en équipe de France, Steven N'Zonzi aborde son arrivée tardive en Bleu avec calme et sérénité.

Vous découvrez l'équipe de France sur le tard, est-ce un peu particulier ? 

Chacun à son parcours. Certains joueurs arrivent à maturité un peu plus tard, je ne crois pas que ce soit un problème. Je n'étais pas impatient parce que je sais qu'il y a beaucoup de concurrence à mon poste. Beaucoup de joueurs de qualité peuvent prétendre à jouer dans cette équipe.

Équipe de France Espoirs - Upamecano forfait, Niakhaté convoqué

Est-ce meilleur d'arriver à cet âge-là ? 

Il y a une très jeune génération qui arrive et qui paraît mature pour jouer à ce niveau là à leur âge. Pour moi, c'est une bonne chose d'arriver à mon âge, ça permet d'arriver avec une certaine expérience. 

Quel est votre meilleur poste ?

Je joue souvent en 4-4-2 avec deux milieux de terrain à plat. Je peux aussi jouer en 4-3-3 en sentinelle devant la défense. C'est un poste que j'apprécie bien mais je peux m'adapter à plusieurs situations. J'ai beaucoup pris de plaisir dans ce milieu à 3 la saison dernière mais je suis là pour répondre aux besoins de l'entraîneur. 

Faudrait-il un concours de circonstance pour que vous soyez dans la liste pour la Coupe du monde ?

On est tous professionnels et compétiteurs. Les objectifs collectifs sont les plus importants. C'est sûr qu'individuellement on rêve tous de cette aventure. Je me concentre sur mon travail en club j'essaye de progresser. 

Vous aviez dit dans une interview qu'en France on ne savait pas que vous étiez français, était-ce pour rire ou est-ce que cela dénotait une certaine frustration ?

Non pas du tout ce n'est pas ça. La plupart des journalistes me disaient qu'on ne me connaissait pas en France et j'avais dit ça sur le ton de la plaisanterie. Ce n'était pas par rapport à la sollicitation du Congo. 

L'article continue ci-dessous

Antoine Griezmann Steven Nzonzi Atletico Madrid Sevilla La Liga

Appréhendiez-vous votre venue à Clairefontaine, y a-t-il quelque chose qui vous a impressionné en particulier ? 

Il y a toujours un peu d'apréhension quand on est nouveau et qu'on arrive quelque part même si j'avais déjà connu Clairefontaine en Espoirs. J'ai été très bien intégré, je suis quelqu'un d'assez calme et discret, chacun vit ça à sa façon mais tout s'est bien passé pour moi. 

Julien Quelen, à Clairefontaine.

Prochain article:
Barça, Thomas Vermaelen de retour
Prochain article:
Le Bétis Séville s'impose au finish contre Gérone (3-2)
Prochain article:
Gattuso "accepte" la décision d'Higuain
Prochain article:
Monaco, Thierry Henry annonce Subasic "apte" et des "choses avancées" pour un attaquant
Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Fermer