Equipe de France - Porte non fermée pour Adrien Rabiot selon Didier Deschamps

Commentaires()
Getty Images
Ayant refusé d'honorer son statut de suppléant en marge du Mondial, la porte n'est toutefois pas fermée pour Adrien Rabiot, selon le sélectionneur.

S'il compte 6 sélections en Equipe de France à 23 ans, Adrien Rabiot aurait aisément pu voir ce total grimper, lui qui enchaîne les bonnes prestations avec le Paris Saint-Germain, si bien en Ligue 1 qu'en Ligue des Champions. Seul hic, et non des moindres, quelques jours avant le début d'une Coupe du Monde par ailleurs remportée par les hommes de Didier Deschamps face à la Croatie (4-2), Adrien Rabiot a refusé d'honorer son statut de suppléant pour la compétition.

Un choix fort, qui témoignait de la déception du joueur formé au PSG, faisant les frais de la sélection de Steven Nzonzi, qui s'est avéré être un élément utilisé à plusieurs reprises pendant la compétition. Près de trois mois plus tard, le sélectionneur des Bleus, très à cheval sur l'attitude des joueurs et leur envie de défendre leurs couleurs, a confirmé que la porte n'était pas fermée pour le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, malgré sa déception. 

"On ne peut pas faire ça. Mais il reste un joueur de haut niveau et qui est Français"

"Rabiot ? Je ne veux pas prendre des décisions radicales. Je n’ai pas envie. Il fait ce qu’il veut, j’ai essayé de le joindre. Le problème, ce n’est pas Adrien Rabiot et Didier Deschamps. Moi ce qui me gène, c’est par rapport au maillot de l’équipe de France et ce que représente ce maillot-là. C’est ça qui me gène. Mais après, il est jeune, il a le droit à l’erreur. Il a été mal conseillé. C’est sa vie, il a 23 ans, je n’ai pas eu de soucis avec lui. Mais je le répète, c’est une grosse erreur ce qu’il a fait. On ne peut pas faire ça. Mais il reste un joueur de haut niveau et qui est Français", a ainsi expliqué le technicien tricolore pour Infosport+. 

Rabiot

Son groupe de 23 ayant été sacré Champion du Monde, voir figurer le nom d'Adrien Rabiot lors des prochains rassemblements apparaît toutefois comme peu probable, Didier Deschamps ayant prouvé sa faculté à ne pas déroger à sa ligne de conduite, et ce peu importe les prestations du joueur concerné et la potentielle pression médiatique qui en découle. Néanmoins, ces déclarations devraient rassurer l'entourage d'Adrien Rabiot, déjà évoqué sans rancune apparente par l'ancien coach de l'AS Monaco et de l'Olympique de Marseille le 20 juillet dernier : 

"Il fait partie d’une génération qui a beaucoup de mal à s’excuser, c’est comme ça. Je ne vais pas faire un cas particulier, a-t-il ajouté à ce sujet. Je peux comprendre l’immense déception de ne pas y être. Mais de franchir la ligne, par rapport à ce qu’il a fait, pas seulement à moi mais aussi ses partenaires. Ce qui n’enlève en rien la qualité du joueur, mais ça non, ce n’est pas possible. Ils sont entourés des personnes qu’ils veulent, des personnes qui les conseillent, bien ou mal, il y a tellement d’entourages de nos jours". Une chose est sûre, Adrien Rabiot ne sera pas des déplacements en Allemagne ainsi qu'aux Pays-Bas. 

Prochain article:
Naples, Aurelio De Laurentiis nie une offre du PSG pour Allan
Prochain article:
Tout savoir sur le tirage au sort de la Copa America 2019
Prochain article:
OL, Florian Maurice encense Moussa Dembélé : "Moussa marquera, c'est un compétiteur"
Prochain article:
Rangers, Steven Gerrard dézingue l'OGC Nice
Prochain article:
Liverpool, Luis Suarez : "N'importe quel joueur aimerait être entraîné par Jürgen Klopp"
Fermer