Équipe de France - Nabil Fekir peut-il pousser Antoine Griezmann sur le banc ?

Commentaires()
Getty
En grande forme avec l'OL, Nabil Fekir fait partie des joueurs les plus décisifs d'Europe. Assez pour renverser la hiérarchie en Bleu à son poste ?

Après sa célébration polémique dans le derby face à Saint-Étienne, deux lectures de la situation de Nabil Fekir s’opposaient. Certains, à chaud, débattaient de l’utilité d’un tel geste et du degré de responsabilité qui incombait à l’attaquant de 24 ans. D’autres préféraient se rappeler que le buteur, qui célébrait son quatrième doublé de la saison, atteint un niveau de performance qui le place très haut dans la hiérarchie européenne.

PS Fekir

(Nombre de buts et passes décisives en championnat - Opta)

Au poste de numéro 10 dans un système en 4-2-3-1 – le même utilisé par Didier Deschamps en équipe de France, Nabil Fekir affiche un niveau de jeu au moins aussi élevé que celui qui l’avait fait devenir international en 2015 avant sa grave blessure au genou. Dans les chiffres et dans l’impression générale laissée par l’influence qu’il exerce sur le collectif, le Lyonnais surclasse largement Antoine Griezmann sur l’exercice en cours. Assez pour renverser l’ordre établi ? Didier Deschamps ne l’infirme pas : "Nabil peut-il perturber la hiérarchie ? Je n’appelle pas ça des perturbations, a d’abord lancé le sélectionneur. Il est dans la même position (…) c’est un peu le même registre qu’Antoine, une option différente à un poste assez proche dans l’utilisation".

Des profils techniques différents

La forme du moment plaide très largement en faveur de Nabil Fekir. Antoine Griezmann, qui s’impose comme le grand leader offensif de l’équipe de France depuis plusieurs saisons, porte tout de même le costume avec une certaine régularité. Sur ses 11 derniers matches en Bleu, le Madrilène est tout simplement impliqué dans 9 buts (5 buts, 4 passes décisives). Dans le secteur offensif, Didier Deschamps commence à s’habituer au débat qui oppose la forme du moment en club et l’efficacité des attaquants plus expérimentés. Et pour le poste de numéro 10, le sélectionneur estime avoir deux options différentes avec deux joueurs aux qualités distinctes. "Nabil a cette qualité d'éliminer l'adversaire par son explosivité. Il a un registre différent de tous les autres joueurs offensifs. Antoine est plus là, dans la touche technique, pour faire jouer les autres. Ils peuvent marquer et faire marquer tous les deux", a rappelé le patron des Bleus en conférence de presse.

L'article continue ci-dessous

Nabil Fekir

Pour la première fois, Didier Deschamps a tout de même mis les deux joueurs sur la même ligne de départ, même si Antoine Griezmann reste toujours bien campé en position de départ dans les starting blocks. "Antoine reste Antoine, avec toutes ses qualités. Il est peut-être un peu moins décisif. Il n'est pas forcément au meilleur de sa forme mais je n'ai pas d'inquiétude particulière. La sélection est toujours une bouffée d'oxygène pour certains joueurs. Pour d'autres, en revanche, quand ça se passe très bien, ils arrivent un peu trop détendus". Un message adressé implicitement à son concurrent ?

Après sa dernière entrée en Bleu face au Luxembourg, Nabil Fekir se sait attendu. "Il est certain que je dois faire mieux, a-t-il avoué dans les colonnes de L'Équipe. Je suis très exigeant envers moi-même. Même si je n'ai pas le même statut en sélection, où il n'est jamais évident d'entrer en jeu dans un match aussi fermé avec tous les adversaires en défense, ce n'est pas une excuse. Je dois faire beaucoup mieux quand je rentre". Sauf imprévu, le Lyonnais devrait débuter l'une des deux rencontres amicales, probablement celle face au Pays de Galles dès vendredi. Il aura alors une nouvelle chance de prouver qu'il peut être plus qu'une option de cours de match. 

Prochain article:
Nantes - L'avion transportant Emiliano Sala à destination de Cardiff a disparu dans la Manche
Prochain article:
PSG - Thomas Tuchel : "C’est très, très grave pour nous"
Prochain article:
Rennes : Johansson blessé, des pistes pour Poha
Prochain article:
Après trois mois dans la lessiveuse monégasque, Thierry Henry n'entrevoit toujours pas le bout du tunnel
Prochain article:
Coupe de la Ligue : SL Benfica - FC Porto | Horaire, streaming, enjeux, TV, compos : toutes les infos pratiques
Fermer