Équipe de France - Matuidi, Coman, Lemar : à gauche, la concurrence se réveille

Commentaires()
Getty
Le poste de milieu gauche, occupé par Matuidi depuis le Mondial, est certainement le plus ouvert à la concurrence. Lemar et Coman frappent à la porte.

Depuis le second match de l'équipe de France face au Pérou lors de l'aventure russe, Didier Deschamps a réglé une problématique. En l'absence d'un offensif incontestable, c'est Blaise Matuidi qui occupe un poste un peu hybride permettant aux Bleus de densifier leur milieu de terrain. Le sélectionneur le sait, cet équilibre défensif se fait parfois au détriment de la créativité offensive et à plusieurs reprises, la possibilité de voir évoluer l'équipe par le prisme de ce côté gauche avait été évoquée. Dimanche, face à la Bolivie, Thomas Lemar et Kingsley Coman ont donné un aperçu des différentes options dont Didier Deschamps dispose.

Antoine Griezmann France Bolivia Friendly 02062019

L'article continue ci-dessous

Thomas Lemar, le 10 caché 

Sans Olivier Giroud au coup d'envoi, Didier Deschamps avait décidé de titulariser Kylian Mbappé à la pointe de l'attaque tricolore. Pour entourer le Parisien, Antoine Griezmann, Florian Thauvin et Thomas Lemar complétaient le quatuor offensif. Sur le côté gauche, Thomas Lemar a signé sa meilleure prestation depuis celle au Stade de France face aux Pays-Bas en 2017. Dans un rôle de meneur excentré, le Madrilène s'est rendu disponible entre les lignes pour être un relai utile aux abords de la surface de réparation et même en position de finir les actions. Son but, d'un lob subtil pour ouvrir le score, est l'illustration parfaite d'un apport entre son activité dans les 30 derniers mètres et sa capacité à redescendre chercher les ballons pour orienter l'équipe. 

Kinglsey Coman, le pendant de Mbappé 

Entré peu après l'heure de jeu pour remplacer Thomas Lemar, Kinglsey Coman s'est lui aussi illustré mais dans un style différent. Contrairement à l'ancien monégasque, Coman s'exprime dans un rôle d'ailier plus classique, percutant et souvent demandeur près de la ligne de touche. Sur chaque ballon, le champion d'Allemagne a créé des différences très nettes pour dynamiter le jeu des Bleus. Capable de rentrer dans l'axe pour frapper, Coman propose également des solutions de dédoublement à son latéral et exploite l'aile pour amener les ballons dans la surface. Sur le côté gauche, Kingsley Coman donne donc la réplique à Kylian Mbappé qui devrait retrouver son côté droit pour les prochains rendez-vous.

France-Bolivie 2-0, les Bleus font le boulot et préparent idéalement le voyage en Turquie

Blaise Matuidi, le couteau suisse 

Dans l'optique d'une évolution avec Olivier Giroud en position de numéro 9, Kingsley Coman devrait avoir un léger avantage qui s'explique par la complémentarité dans l'animation. néanmoins, le Munichois devra montrer qu'il peut passer devant Blaise Matuidi dans la hiérarchie établie des champions du monde. Sur l'aspect offensif, Lemar et Coman ont des arguments que Blaise Matuidi peinera à soutenir. Mais le milieu de terrain de la Juventus, capable d'être décisif, porte la comparaison sur plusieurs étages. Dans le jeu sans ballon, dans les duels, dans l'intensité des courses, dans le volume de jeu... C'est lui, le 8 juin prochain face à La Turquie, qui devrait reprendre ses quartiers. Prévenu, qui plus est, que la concurrence va de nouveau pousser. 

Fermer