News Résultats en direct
France

Equipe de France - Mathieu Valbuena revient sur la "grosse connerie" de Knysna en 2010

23:00 UTC+1 20/11/2019
Mathieu Valbuena 2010
Lors d’un entretien accordé à RMC Sport, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a expliqué pourquoi il n’était pas descendu du bus.

Le football français est passé par tous les états au cours des dernières années. Nous avons bien évidemment en tête le titre de champions du monde 2018 pour les Bleus, l’éternel regret de 2016 avec cette finale d’Euro perdue contre le Portugal ou encore le visage plus que séduisant affiché au Brésil en 2014, mais avant ça…

À lire - Giroud, le joueur le plus utilisé par Deschamps après 100 matchs avec les Bleus

Avant ça, l’équipe de France a eu toutes les peines du monde pour reprendre le flambeau des anciens de 2006 : les Zinédine Zidane, Lilian Thuram et autres Claude Makélélé qui n’ont jamais eu de dignes successeurs. L’Euro 2008 aura été un échec, celui de 2012 également, mais que dire de la Coupe du monde 2010 ?

Éliminés dès le premier tour, les Bleus étaient devenus la risée du monde entier avant l’ultime match de poule face au pays hôte, l’Afrique du Sud (1-2). Pour soutenir Nicolas Anelka, exclu du groupe par le sélectionneur Raymond Domenech, les joueurs avaient ainsi décidé… de faire grève, en refusant de descendre du bus pour aller à l’entraînement.

Valbuena : "Je n'avais pas mon mot à dire"

Une image tragique au possible, historique même, qui restera longtemps dans la tête de Mathieu Valbuena. "Pourquoi je ne suis pas descendu ? Parce que, tout simplement, je viens d’arriver en équipe de France, je n’ai pas de statut. Je me fais emmener. Bien sûr que c’est une connerie. Une grosse même. On ne se rend pas compte que tout un pays est derrière nous, qu'il y a de l’attente. Je suis emporté par tout ça, je n’ai pas mon mot à dire", a déclaré le milieu offensif dans l’émission "Comme jamais" diffusée sur RMC Sport.

"Mon père m’a dit que j’étais un petit con. C’était l’erreur d’un groupe. Sur le moment, on a décidé. Je n’ai pas de légitimité de dire ce que je pense. C’est catastrophique à l’époque. Je me disais que je n'allais peut-être même pas revenir en équipe de France", s’est ensuite souvenu le joueur de l’Olympiakos, qui reviendra bel et bien avant d’être à nouveau évincé en 2015 suite à l’affaire de la sex-tape. Décidément…