Equipe de France Espoirs - Les Bleuets s'inclinent contre le Danemark

Commentaires()
Getty
En manque de réalisme dans un premier temps, puis d'idées, les Bleuets ont été douchés par le Danemark (0-1), ce dimanche soir.

Les Bleuets disputaient ce dimanche soir leur dernier match de préparation avant l'annonce de la liste de Sylvain Ripoll, dans deux mois, pour l'Euro Espoirs en Italie et à Saint-Marin. Quatre jours après un match nul face à l'Allemagne (2-2), ils ont encore couru après le score, contre le Danemark, mais sans refaire surface cette fois-ci. Un revers avec une petite note amère, même si tout n'est pas à jeter dans le contenu.

La première période de cette rencontre pourrait se fragmenter en trois temps bien distincts. Une entame de match très animée, où les Danois ont appuyé dès les premières minutes sous l'impulsion de Skov Olsen, qui a buté sur Bernardoni (1e) avant de servir Nissen Kristensen, pas plus heureux (4e), avant que les Bleuets ne se révoltent avec une opportunité de Guendouzi (6e) et une reprise sur la barre transversale de Reine-Adelaïde (7e). Un temps mort pendant de longues minutes, ensuite. Et un dernier quart d'heure où les lignes se sont étirées à nouveau, mais le remuant Skov Olsen n'a pas trouvé la faille (37e), pas plus que Guendouzi côté français (43e).

L'article continue ci-dessous

Des Bleuets en manque d'inspiration

Au retour des vestiaires, les Bleuets se sont faits surprendre d'entrée. Abildgaard a pris le dessus sur l'arrière-garde française pour placer un coup de tête victorieux sur corner (0-1, 47e). Sonnés, les hommes de Sylvain Ripoll auraient même pu encaisser un second but dans la foulée sur une erreur de Paul Bernardoni que Dreyer n'a finalement pas exploitée, faute de promptitude dans son enchaînement (53e).

Sylvain Ripoll a ensuite lancé du sang neuf pour tenter de retrouver un second souffle dans la dernière demi-heure, avec les entrées conjuguées d'Aouar, Ikoné et Terrier, mais les Bleuets ont continué à peiner dans la construction du jeu. Compacte et un peu plus réaliste, le Danemark a conservé son avantage jusqu'au bout, malgré une grosse occasion de Mateta (84e). Place à la suite.

 

Fermer