Équipe de France - Didier Deschamps : "Je ne veux pas lancer trop de fleurs à Mbappé mais il les mérite"

Commentaires()
Getty Images
À quelques jours des rendez-vous cruciaux face à la Bulgarie et à la Biélorussie, Didier Deschamps a notamment encensé Mbappé... Sans trop en faire.

Après son match nul face au Luxembourg (0-0), l'équipe de France attaque le dernier tour des qualifications pour le Mondial 2018 dans des dispositions particulières. Privé de Paul Pogba et d'Ousmane Dembélé, tous deux blessés, Didier Deschamps a composé une liste de 24 joueurs avec les retours de Dimitri Payet et de Moussa Sissoko. Les Bleus ont une obligation de résultat pour conserver la première place du groupe A. 

Layvin Kurzawa est dans la liste alors qu'il vous a a priori manqué de respect dans une vidéo. Pourquoi ce choix ? 

Je ne vis pas sur des a priori. Cette affaire est dans le domaine privé et à ce titre là j'ai pris la décision de le sélectionner. 

Quel regard portez-vous sur la dimension que prend Adrien Rabiot au PSG ?

Il est dans la continuité, il avait déjà éffectué une très bonne saison l'an passé et il est très bien reparti. C'est un joueur important du PSG qui enchaîne les bonnes performances. Il est sur une pente ascendante, il continue à progresser et à s'aguerrir en jouant dans des registres différents. 

Mbappé joue à droite avec le PSG, c'est aussi dans ce rôle là que vous souhaitez l'utiliser ?

Il le dit lui-même, c'est un joueur offensif, de préférence attaquant qui peut jouer à tous les postes. Avec Monaco il a surtout joué dans l'axe, de temps en temps à gauche et très peu à droite. Sur ce qu'il fait à droite avec le PSG, ça ne l'empêche pas d'être très performant. Je l'avais utilisé comme ça face au Luxembourg et il avait fait de très belles choses. Il peut jouer à plusieurs postes. Il a besoin d'une liberté que je lui laisserai pour balayer tout le front de l'attaque. 

Êtes-vous surpris par son adaptation très rapide à Paris ?

Tout ce qu'il fait est très rapide. Son adaptation, sa gestuelle. Il le sait, je ne veux pas lui lancer trop de fleurs à Mbappé mais il les mérite. Il pourra avoir des périodes plus difficiles mais il a des qualités au-dessus de la moyenne qui lui permettent d'être efficace. 

Tiémoué Bakayoko joue avec N'Golo Kanté à Chelsea. On aurait pu penser que cela faciliterait son intégration en Bleu, que lui manque-t-il ?

Il a été embêté avec une blessure quand il est arrivé à Chelsea. Il joue dans un très grand club, il a réussi de belles performances. La qualité, il l'a, mais ce sont des postes où la concurrence est très importante. Il fait partie du groupe France. Il a digéré son début de saison avec une préparation retardée. Aujourd'hui il commence à confirmer tout ce qu'il avait fait de bien à Monaco. 

Que pensez-vous du début de saison d'Alphonse Areola ?

Très bon. Je pense qu'Alphonse ne savait pas sur quel pied danser en début de saison. Il ne partait pas forcément numéro 1, il a été mis numéro 1. Il assume une forte pression. Il est efficace, sobre. Il dégage beaucoup de tranquilité avec ce qui a pu être dit ou écrit. Ses partenaires ont confiance en lui, il a confiance en lui et ça se ressent dans son attitude, au delà des gestes décisifs qu'il a pu faire hier (face au Bayern, ndlr). Un environnement positif ne peut lui faire que du bien pour continuer de s'affirmer au PSG. 

Pourquoi Moussa Sissoko revient-il en sélection maintenant ?

Il revient parce qu'entre la dernière sélection et aujourd'hui sa situation n'est pas la même. Il enchaîne les matches, à plusieurs postes d'ailleurs . c'est une option supplémentaire. Il a été cadre avec nous pendant très longtemps. Je ne l'ai pas pris la dernière fois parce qu'il n'avait joué qu'un seul match de Premier League

Dimitri Payet revient-il pour son expérience ou le niveau actuel de ses performances ?

Les deux. Il était blessé pour la dernière sélection. Je n'oublie pas ce que Dim a fait avec nous. Il sait que la concurrence est forte dans les postes offensifs mais à partir du moment où il aligne les performances de qualité et qu'il joue au niveau qui doit être le sien ça me semble normal qu'il soit avec nous.

Nabil Fekir est absent de la liste, est-ce une sanction par rapport à son entrée face au Luxembourg ?

Si je réponds que c'est parce que c'est son entrée en jeu j'aurais pu en sanctionner d'autres. Ça n'enlève rien à ce que Nabil fait. Il mériterait d'y être mais j'ai des choix à faire par rapport à des profils différents et ce que je veux faire. Après, et c'est valable pour tous les joueurs, qu'ils aient 10, 20 ou 30 minutes de temps de jeu il vaut mieux pour eux qu'ils soient performants. 

Que pensez-vous de cette équipe de Bulgarie qui est très performante chez elle à Sofia ?

Elle a deux visages. Elle est beaucoup moins performante à l'extérieur mais elle gagne tous ses matches à domicile comme face à la Suède et aux Pays-Bas. Ils ont une identité nationale forte chez eux, ils mettent beaucoup d'intensité. Je ne vais pas les réduire à un football de combat mais ils sont hyper réalistes et efficaces sur leurs matches à domicile. 

Des joueurs d'expérience reviennent, est-ce parce que vous pouvez craindre de ne pas vous qualifier pour le Mondial ?

Non je n'y pense même pas. J'ai un objectif et je fais tout pour y arriver.

L'absence de Paul Pogba condamne-t-elle l'idée de repasser dans un système en 4-3-3 ?

Non. Ça reste une option. J'ai des milieux qui peuvent jouer dans ce registre. C'est une analyse approfondie, il y a des matches ce soir et ce week end. Ce n'est pas par rapport à l'adversaire mais par rapport aux joueurs qui sont là. On doit être capables de passer d'un système à l'autre dans un même match.

C'est un match de qualification à la Coupe du monde face à la Bulgarie qui a dans ses rangs un certain Kostadinov. Est-ce que cela vous fait un peu frissonner ?

Je n'en dors pas la nuit (rires). Il y en a qui peuvent croire aux fantômes.. Moi ce n'est pas ça qui va hanter mes nuits ou m'inquiéter outre mesure. On n'aura pas un match facile mais je ne vais pas perdre mon énergie à partir dans des idées noires.

Alexandre Lacazette marquait à Lyon mais cela ne suffisait pas, à Arsenal, où il est titulaire, également. A-t-il des difficultés à passer le cap international ?

Le cap international, il doit être capable de le passer. Il faut qu'il se mette dans les dispositions pour le faire. C'est aussi une question de temps de jeu mais comme je l'ai dit, peu importe le temps de jeu  ou s'il débute, il doit être performant. Ce rôle de remplaçant n'est pas facile mais on aura besoin d'eux aussi.

Le statut d'Olivier Giroud à Arsenal n'évolue pas, est-ce que cela peut devenir un problème ?

Ce n'est pas l'idéal évidemment. Mais c'est depuis un petit moment maintenant. Il a un temps de jeu réduit mais avec l'Europa League, il joue. Je ne lui enlèverai pas ce qu'il a fait avec nous et le fait qu'il a été très efficace. Même s'il n'a pas marqué sur les 3 derniers matches c'est un joueur important. Je préférerai qu'il soit dans un club et qu'il joue la quasi totalité des matches mais ce n'est pas le cas. Est-ce que cela peut avoir des conséquences ? Oui, mais comme pour tous. 

Julien Quelen, à la FFF. 

Fermer