Equipe de France, Didier Deschamps brouille les pistes avant l'Albanie

Commentaires()
Getty Images
L'équipe de France n'a pas effectué d'opposition mardi lors de l'entraînement qui s'est déroulé à huis clos. Didier Deschamps a décidé de brouiller les pistes avant l'Albanie.

La gestion d'une phase finale d'un tournoi international est une donnée à prendre en compte pour tous les sélectionneurs. Didier Deschamps en a bien conscience et le Français tente de brouiller les pistes avant le deuxième match des Bleus à Marseille mercredi face à l'Albanie (21h00). Le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas effectué d'opposition mardi à l'occasion du dernier entraînement des Bleus avant la rencontre, ne livrant pas d'indice sur la composition de l'équipe qu'il alignera au Stade Vélodrome.

Lundi, Deschamps avait essayé deux schémas. Le premier avec les mêmes éléments qui ont débuté la rencontre face à la Roumanie (2-1). Un 4-3-3 avec N'Golo Kanté en sentinelle, Paul Pogba et Blaise Matuidi dans le cœur du jeu et le trio offensif composé d'Antoine Griezmann, Olivier Giroud et Dimitri Payet.  Le deuxième en 4-3-3 sans Antoine Griezmann, Paul Pogba ni Dimitri Payet, remplacés par Moussa Sissoko, Kingsley Coman et Anthony Martial. Un essai qui n'a pas été reproduit lors du huis clos de mardi à Marseille.

L'article continue ci-dessous

La thèse du changement dans le onze de départ de l'équipe des France est donc toujours d'actualité, mais Deschamps a décidé de brouiller les pistes, comme il a pu le faire il y a deux ans avant le match contre la Suisse (victoire 5-2, ndlr). Lors de cette séance, il a séparé son équipe en trois groupes afin d'effectuer un toro géant après avoir travaillé des séquences devant le but. La polémique autour de Paul Pogba a certainement joué un rôle dans ce choix. Pour l'instant, le doute est encore permis concernant sa présence.

Loïc Tanzi, au Stade Vélodrome avec Benjamin Quarez

Les journalistes de Goal sont équipés avec le Samsung Galaxy S7 et Gear 360

Fermer