News Résultats en direct
France

Le PSG et Buffon : Areola refuse de parler de son avenir

16:18 UTC+2 07/06/2018
Alphonse Areola France
En conférence de presse ce jeudi, Alphonse Aréola n'a pas été très prolixe au sujet de son futur personnel. Il a balayé le sujet en touche.

Alphonse Aréola s'est présenté ce jeudi en conférence de presse à Clairefontaine. Le numéro 3 dans la hiérarchie des gardiens des Bleus s'est exprimé sur la Coupe du Monde qui se profile et les derniers jours de préparation avec les Bleus. En revanche, il a été moins bavard quand il a été questionné sur son avenir et la possibilité de voir Gianluigi Buffon débarquer dans son club du PSG.

Le rôle de troisième gardien est-il un peu frustrant ? 

Le rôle de 3e gardien n'est pas frustrant parce que je vais vivre pour la première fois une grande compétition internationale et c'est exceptionnel. Je ferai tout pour mettre mes coéquipiers dans les meilleures conditions. 

La France est l'effectif à la plus grosse valeur marchande dans ce Mondial, est-ce que cela en fait la favorite ? 

On a des joueurs qui coûtent assez cher parce qu'ils ont de grande qualités. Ce qui répondra à cette question ce sont les performances sur le terrain. 

Est-ce compliqué d'aborder ce mondial alors que votre avenir en club est incertain ?

Non ce n'est pas compliqué. Je vais vivre les choses à fond. On parle de mon avenir mais je pense que ce n'est pas le moment pour moi. Le meilleur moment ce sera après la compétition.

Seriez-vous prêt à être le numéro 2 de Gianluigi Buffon ?

Comme je l'ai dit, je parlerai de mon avenir après la compétition. 

Hugo Lloris est critiqué ces derniers temps, trouvez-vous les critiques justifiées ?

Je pense qu'on est difficile avec Hugo. c'est un gardien de très grand qualité qui l'a mlontré par le passé et qui le montre toujours. Il fera partie de ceux qui vont nous sauver et nous faire gagner des matches. 

Vous êtes pressenti pour devenir le numéro 1 en Bleu dans les années à venir, est-ce que ce rôle de numéro 3 vous y prépare ?

Je me prépare. Mais je suis là en tant que numéro 3. Je donnerai le maximum pour que mes coéquipiers soient dans les meilleures conditions. EN suite ce sera à moi de faire le travail en compétition avec mon club. Il faut être légitime.

Julien Quelen, à Clairefontaine.