Équipe de France - À J-6, Deschamps peaufine les derniers détails

Commentaires()
Getty
Si beaucoup s’inquiètent de la défense, Didier Deschamps a encore des choix à faire au milieu de terrain et en attaque avant vendredi, date du match d’ouverture des Bleus.

La défense n’est pas le seul point de réflexion de Didier Deschamps. Si les Bleus ont besoin de travailler leurs automatismes à la perte du ballon, en mettant l’accent sur le collectif, le sélectionneur de l’équipe de France s’attèle également à faire travailler son équipe sur plusieurs autres points. A commencer par les coups de pied arrêtés adverses sur lesquels le staff des Bleus a voulu insister auprès de son groupe vendredi à Metz durant la dernière séance d’entraînement préalable à la rencontre amicale face à l’Ecosse samedi (20h45).

Comment gérer ses points faibles ? 

Pendant près d’une demi-heure, Yohan Cabaye a enchainé les corners et les coups francs pour faire travailler tactiquement l’équipe de France dans un domaine qui a été pointé comme une faiblesse depuis l’arrivée de Didier Deschamps. "On a eu peu de temps pour se préparer, concédait le sélectionneur vendredi. Mais ce n’est pas une excuse. On va entrer dans cette semaine avec toute notre force et notre envie. Il n’y a qu’une vérité, c’est celle du terrain. On ne pourra dire qu’après l’Euro si on a progressé ou pas."

Kanté ou Cabaye ?

La tactique ne représente pas le seul point d’intérrogation actuel de DD. Dans le onze de départ pensé par le sélectionneur, il reste encore deux mystères que la rencontre face à l’Ecosse mais aussi la semaine d’entraînement qui va suivre à Clairefontaine lèveront. 

Au milieu de terrain d’abord où la blessure de Lassana Diarra a redistribué les cartes. N’Golo Kanté - qui a remplacé le Marseillais à la mi-temps contre le Cameroun lundi - a une longueur d’avance sur Yohan Cabaye si l’on en croit les dernières mises en place de Didier Deschamps. Mais le Français peut encore choisir de changer de système comme il l’a fait en deuxième période lundi. 

De son 4-3-3 habituel, il est passé à un 4-2-3-1 avec Kanté et Matuidi devant la défense et un Paul Pogba en position de meneur de jeu. Si cette option reste envisageable, Didier Deschamps ne compte pas pour l’instant faire débuter son équipe dans un système dans lequel elle n’est pas habituée à évoluer après 15 matches amicaux et deux ans de tests.

En conférence de presse vendredi, Didier Deschamps évoquait d'ailleurs le cas de Yohan Cabaye. "Sur une saison, comme beaucoup de joueurs, il a eu des periodes de moins bien. Sa fin de saison a été difficile car il a peu joué de match entier. Je connais sa qualité et il a une expérience en équipe de France". 

L'article continue ci-dessous

Martial ou Payet ?

Un peu plus haut sur le terrain, une deuxième incertitude demeure sur l’identité du joueur qui accompagnera Antoine Griezmann et Olivier Giroud. Etincelant cette saison avec West Ham et depuis le début de la préparation avec l’équipe de France, Dimitri Payet a marqué des points pendant qu’Anthony Martial se remettait de douleurs à la cuisse. 

Les deux joueurs offrent des profils différents à l’équipe de France. Si Anthony Martial est un joueur percutant qui peut faire des différences par des dribbles, de son côté, Dimitri Payet offre une aisance technique et une qualité de passe dans le jeu et sur coups de pied arrêtés inégalable en équipe de France. "Il est devenu très important", concédait même Didier Deschamps récemment. Au point de se passer d'Anthony Martial ? Le sélectionneur a 6 jours pour décider.

Fermer