Équipe de France - 14 minutes pour un constat : Thomas Lemar a une carte à jouer en Bleu

Commentaires()
Getty
Après son bon quart d’heure en Suède, Thomas Lemar va avoir l’occasion de se montrer un peu plus face à l’Angleterre pour bousculer la hiérarchie.

Artisan discret de la grande saison de l’AS Monaco, Thomas Lemar participe à son troisième rassemblement avec l’équipe de France depuis le mois de novembre dernier. Alors qu’il est le deuxième monégasque le plus ancien de la bande à Deschamps derrière Sidibé mais devant Mendy et Mbappé, le brillant milieu de 21 ans est pourtant celui à qui le sélectionneur a donné le moins de temps de jeu. La qualité des 14 minutes disputées face la Suède devraient néanmoins lui offrir sa première titularisation ce mardi face à l’Angleterre (21h00). Avec l’occasion de prouver qu’il peut déjà être un peu plus qu’une alternative de fin de rencontre.

Comment va jouer la France face à l'Angleterre ? 

En concurrence directe avec Dimitri Payet

Depuis plusieurs mois, le rendement des excentrés n'est pas optimal. Alors qu’il avait su surfer fin 2016 sur son Euro convaincant, Dimitri Payet ne parvient plus vraiment à se montrer décisif avec les Bleus. Vendredi dernier à Stockholm, le Marseillais, mis en cause sur le premier but suédois, était indirectement visé par Didier Deschamps après la rencontre. "Certains joueurs n’ont pas eu leur rayonnement et leur influence… Quand il y en a un c’est difficile, c’est beaucoup plus compliqué s’il y en a deux", expliquait en crypté le sélectionneur. À son entrée en jeu, Thomas Lemar a redistribué certaines cartes qui ont permis aux Bleus d’imprégner plus de rythme pour créer un temps fort. La bascule en équipe de France est peut-être plus à l’avantage de Thomas Lemar. Alors que Dimitri Payet évolue à Marseille devant un milieu à trois qui lui laisse le loisir d’évoluer comme un numéro 10, le Monégasque est quant à lui habitué à la rigueur tactique qu’impose un milieu à deux récupérateur (voir schémas*).

Payet vs Caen  Payet vs Bordeaux  Payet vs Angers

*Les trois premiers schémas (ci-dessus) représentent les ballons touchés par Dimitri Payet face à Caen, Bordeux et Angers en Ligue 1. Les trois suivants (ci-dessous) représentent les ballons touchés par Thomas Lemar face à Lille, Lyon et Bordeaux. Les matches ont été sélectionnés au hasard sur une période similaire pour comparer les zones d'action préférentielles des deux joueurs.

Lemar vs Lille  Lemar vs Lyon  Lemar vs Bordeaux

Des automatismes avec Benjamin Mendy

En arrivant à Monaco, Thomas Lemar avait prévenu ses dirigeants qu’il ne souhaitait pas, dans la mesure du possible, prendre part aux activités médiatiques. Désireux de se tenir le plus loin possible des caméras, le champion de France mène une vie discrète en Principauté, où même son entourage est difficile à approcher. C’est sur le terrain, dans un poste de milieu gauche un peu hybride qu’il ne peut s'empêcher de faire du bruit. Auteur de 9 buts et 10 passes décisives en 34 matches de Ligue 1 cette saison, Thomas Lemar est en pleine ascension à Monaco.

C’est d’ailleurs ce dernier point qui pourrait lui donner un avantage certain dans le remodelage du côté gauche des Bleus. Alors que Benjamin Mendy, son coéquipier sur le Rocher, semble avoir écarté durablement la concurrence au poste d’arrière gauche (voir par ailleurs), la relation technique et les automatismes développés entre les deux joueurs pourraient s’avérer être un atout, si toutefois ils parvenaient à les exporter en équipe de France. Face à l’Angleterre, Thomas Lemar aura donc un objectif clair : montrer à Didier Deschamps que l’association sera gagnante en vue des matches de qualification face aux Pays-Bas (31 août) et au Luxembourg (3 septembre) qui arriveront tôt après la reprise. 

Fermer