ENTRETIEN - Yoann Court (Gazélec) : "J'aurais préféré monter en Ligue 1..."

Commentaires()
Getty
EXCLU GOAL - Dauphin de Téji Savanier au classement des passeurs, Yoann Court se réjouit de ses bonnes stats, mais aurait préféré monter en Ligue 1.

Arrivé l'été dernier en provenance de Troyes, Yoann Court (27 ans) ne cache pas qu'il aurait aimé remonter en Ligue 1 dès cette saison. Malheureusement pour lui, son équipe ne fera pas partie des clubs promus. Pour Goal, l'homme en forme du Gazélec Ajaccio revient sur la saison du club corse et fait part de ses ambitions avant le derby contre l'ACA, lundi (19h). À une longueur de Téji Savanier (Nîmes) au classement des meilleurs passeurs de Domino's Ligue 2, il s'en réjouit mais n'en fait pas une priorité.

EURO U17 - Zoom sur 4 espoirs tricolores

Quel est l'objectif du Gazélec pour les trois dernières journées ?

Yoann Court : On veut terminer fort. On reste sur deux victoires d'affilée, mais il nous reste trois gros matches à jouer, en commençant par le derby. L'objectif, c'est de finir le plus haut possible.

Il vous reste Brest et Lens à affronter, vous allez avoir un rôle d'arbitre pour la montée en Ligue 1...

C'est motivant. Ce sont deux grosses affiches. Chaque joueur doit se montrer pour la saison prochaine. Ça va être compliqué parce que ce sont deux équipes qui jouent la montée, mais je peux vous garantir que nous aussi on sera motivé. Il faudra venir nous prendre les points.

Vous faisiez partie des favoris pour la montée, n'avez-vous pas l'impression d'avoir raté le coche cette saison ?

Un petit peu, parce qu'on avait fait un bon recrutement. On jouait la montée et je pense qu'on la rate à domicile où on a perdu beaucoup trop de points. À l'extérieur, on a fait un bon parcours, mais si on avait pris plus de points à domicile (29), je pense qu'on serait à la lutte pour la montée. On avait les joueurs pour, mais on a manqué de régularité.

L'article continue ci-dessous

Yoann Court Gazelec

Abordez-vous le derby d'Ajaccio différemment d'une autre rencontre ?

On est toujours motivé. J'aborde tous les matches pour les gagner, même si c'est vrai qu'un derby c'est un peu différent. Moi, j'aime ça, et si quelqu'un n'est pas motivé pour ce genre de match il ne le sera jamais. C'est une belle affiche et j'espère que ça va bien se passer.

C'est un match dont vous êtes favori sur le papier...

C'est possible, mais je pars du principe que dans un derby il n'y a pas de favori, surtout en Ligue 2 où les matches sont très ouverts. On l'a vu avec Lens-Laval où Lens n'a marqué qu'à la fin (85e et 90e). Il n'y a pas de grosses et de petites équipes. Si on gagne, ce sera parfait. Ça voudra dire qu'on a pris 6 points contre l'ACA et ici plus qu'ailleurs les derbies ça ne se jouent pas, ça se gagnent.


"Ici plus qu'ailleurs, les derbies ça ne se jouent pas, ça se gagnent"


Vos supporters ne seront pas présents, que doit-on attendre au niveau de l'ambiance ?

C'est dommage que nos supporters ne puissent pas venir. En plus, le match n'est pas diffusé donc ils vont devoir suivre ça à la radio ou sur Internet. On a un peu discuté en interne. Ils sont déçus de ne pas pouvoir venir et ce serait bien de leur offrir ce cadeau en gagnant pour eux, pour le club et pour le staff.

À titre personnel, vous restez sur 5 passes décisives lors des 5 derniers matches. On peut dire que vous terminez bien la saison...

Oui, ça va. Je pense faire une bonne saison. Après, c'est sûr que j'aurais préféré monter en Ligue 1 et avoir de moins bonnes stats, mais c'est quelque chose qu'on ne choisit pas.

Au fond, espérez-vous dépasser Téji Savanier (Nîmes), le meilleur passeur du championnat ?

Maintenant que je suis près de lui, pourquoi pas le dépasser. Il est à 11 passes décisives. Moi, j'en suis à 10. Si c'est lui qui termine meilleur passeur du championnat, bravo à lui. Et si c'est moi, je serais content. Mais je le répète, les stats c'est bien, mais le plus important c'est de gagner les matches.

En début d'interview, vous évoquiez la possibilité de se montrer en fin de saison, envisagez-vous de partir cet été ?

C'est sûr que je suis venu au Gazélec pour monter en Ligue 1, mais il reste trois matches avant de penser à cet été. Aujourd'hui, on ne sait pas encore qui va être promu et qui va descendre. On ne connaît pas les départs et les arrivées au club. Personnellement, je ne sais pas où je serai. Je dirai que tout reste ouvert.

Propos recueillis par Benjamin Quarez

Fermer