ENTRETIEN - Thiago Mendes : "Je dois encore donner beaucoup pour le LOSC"

Dernière mise à jour
Commentaires()
Dans un entretien accordé à Goal, Thiago Mendes évoque le beau début de saison du LOSC, son évolution en Ligue 1 et les convoitises qu'il suscite.

Les rayons du soleil éclairent par bribes la salle du président du domaine de Luchin où Thiago Mendes arrive très détendu. Il faut dire qu'après avoir connu les affres de la saison dernière, le Brésilien coule des jours plus heureux dans le Nord où il participe activement au très bon début de saison du LOSC. À la vue de la caméra, le milieu de terrain regarde ses tongues, rigole et fait mine de repartir avant de s'asseoir pour une petite demi heure et de se livrer sur la bonne forme de son équipe, son évolution personnelle en Ligue 1 et un avenir qu'on lui promet à moyen terme dans un club de plus grande envergure.

Comment jugez-vous vos trois premiers mois de compétition ?

Thiago Mendes : Compte tenu des résultats de l’année dernière, cette saison est excellente pour notre équipe. Je pense que nous avons d’excellents joueurs qui font la différence en attaque, nous avons des joueurs qui font beaucoup d’efforts. Trois défaites, à ce moment-là de la saison, ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions mais maintenant il va falloir continuer, se concentrer sur le prochain match, gagner et donner une continuité à tout cela.

Lille donne l’impression d’être l’équipe la plus aboutie collectivement derrière le PSG, est-ce aussi ce que vous pensez ?

Je pense que nous avons fait du bon travail à l'extérieur face à eux même si nous avons perdu et que nous n'avons pas obtenu le résultat espéré. Avançons pas à pas. Je trouve que l’on a un bon effectif. Cette année nous nous sommes améliorés et nous allons laisser ça dans les mains de Dieu, mais si nous sommes méritants et que nous nous qualifions pour la Ligue des champions, ce serait une bonne chose.

Lille est la deuxième meilleure attaque et la troisième meilleure défense du championnat, vous semblez avoir trouvé un équilibre de haut niveau.

Oui, grâce au travail quotidien. Nous travaillons pour trouver un équilibre entre notre attaque et notre défense. Nous pressons toujours l’adversaire, nous sommes toujours en alerte là dessus. Et lors des entraînements on donne notre maximum pour que lorsque les matches arrivent ce soit plus facile dans les deux secteurs.

PS Mendes

Le duo Pépé-Bamba rend les choses plus faciles cette saison, non ?

Je crois qu’il n’y a pas qu’eux, c’est toute l’équipe. Nous sommes une équipe, nous jouons ensemble, on gagne et on perd ensemble. Les deux vivent une excellente période, ils marquent des buts, ils aident beaucoup notre équipe. Mais on les aide sans cesse pour que quand ils arrivent devant, ils finissent les actions et qu’ils mettent notre équipe sur le bon chemin. Je pense que les deux sont au dessus des autres joueurs, des autres attaquants aussi. Pepe et Bamba font un excellent championnat.

Christophe Galtier est devenu une référence chez les entraîneurs français depuis son travail à Saint-Étienne. Comment le définiriez-vous ?

C’est un excellent entraîneur, il conseille parfaitement quand il faut recadrer l’équipe, il n’accepte pas les mauvais résultats, c’est un entraîneur qui veut toujours gagner. Et il nous recadre beaucoup durant l’entraînement, il s’efforce de le faire pour que ce soit plus simple quand nous arrivons en match. Il a beaucoup de crédit dans nos victoires. Personnellement il est important pour moi parce que j’avais une possibilité de partir l'été dernier, j'avais plusieurs propositions pour partir, mais j’ai parlé avec lui. On a eu une conversation sérieuse et je suis resté au club. Et grâce à Dieu, je travaille bien et je saisis la chance qui m’a été donné. Au début de la saison, je n’étais pas titulaire, mais à force avec mon travail, il m’a donné ma chance, je peux le remercier et remercier les supporters aussi.

En quoi les difficultés de la saison dernière ont-elle construit ce que vous réalisez aujourd'hui ?

L’année passé nous avons vécu beaucoup de mauvais moments, nous sommes presque descendus en Ligue 2. Cette année, avec des pièces supplémentaires, des joueurs qui sont arrivés qui ont aidé cette équipe, nous faisons un bon championnat. 

Le fait d’avoir lutté pour le maintien vous a-t-il renforcé mentalement ?

Oui, oui, bien sûr, je crois que nous avons tiré les leçons de la saison dernière. Quand nos supporters ont envahi le terrain, je n’avais jamais ressenti un sentiment aussi triste. Je crois qu’il n’y a pas que moi, de nombreux joueurs se sont mis en tête que cela ne devait pas arriver de nouveau. Arriver à une telle situation critique de quasiment descendre en Ligue 2… Je crois que les supporters ont le droit de recadrer nos joueurs, mais c’est une période qui est passée. Aujourd’hui nous sommes en train de vivre une très bonne période en championnat et j’espère toujours donner du plaisir à nos supporters.

C’est une question que l’on pose depuis quelques semaines maintenant mais les objectifs du club qui étaient initialement de finir dans le top 10 de la Ligue 1 ont-ils évolué ?

Comme j’ai déjà dit, notre objectif est de prendre les victoires les unes après les autres, ce qui nous arrive et ce que nous faisons en championnat est le fruit de notre travail. J’espère que nous allons poursuivre comme ça avec des victoires, le championnat est encore long, mais on espère donner du plaisir aux supporters.


"Je suis heureux de l’intérêt des équipes, mais comme j’ai dit, je suis juste concentré sur Lille, à donner de la continuité à ce que je fais, à mon travail"


Les dirigeants ou l'entraîneur n'ont donc pas fixé un nouveau cap compte tenu de votre début de saison ? 

Non, non je ne pense pas. Bien sûr ils veulent, tout le monde le voudrait, remporter le championnat. Mais il est encore long et nous allons y aller pas à pas, nous devons toujours penser au prochain match. Et comme ça, on verra ce qu'on obtient à la fin.

On ne peut s’empêcher de penser que vous aspirez désormais à vous qualifier pour une compétition européenne…

Oui, je pense que c’est le rêve de n’importe quel joueur de jouer la Ligue des champions. Pas seulement moi, beaucoup de joueurs de Lille ne l’ont jamais joué. Mais nous devons garder les pieds sur terre. Il y a un championnat entier à finir, il est très disputé entre beaucoup d’équipes, nous devons faire un pas à la fois.

Lille totalise 25 points après 12 journées de Ligue 1, les deux dernières fois que c’est arrivé en 2004/2005 et en 2013/2014, le club a fini au minimum dans le Top 5. Cela donne quand même quelques garanties non ?

Je ne peux rien garantir. Il y a beaucoup de bonnes équipes. Par exemple, il y a Monaco, c’est surprenant de les voir tout en bas. Le championnat est encore long. Il y a beaucoup d’équipes qui vont tenter de nous voler des points mais nous devons toujours être attentifs, redoubler d’attention, si nous voulons faire quelque chose, gagner quelque chose, il faut redoubler d’attention, jouer notre football et continuer avec les victoires.

D’un point de vue personnel, comme jugez-vous votre début de saison et votre évolution après avoir découvert la Ligue 1 la saison dernière ?

J’ai bien évolué. Nous étions dans le bas du tableau la saison dernière et il y a eu des incidents, mon niveau de performance a baissé. Mais grâce à Dieu, cela se passe bien aujourd'hui. Je prétends encore évoluer, chaque match je cherche à être meilleur. Et avec l’aide de mes coéquipiers je réussirai à atteindre mon meilleur niveau.

Il y a une statistique intéressante sur vous. Depuis votre arrivée, votre équipe a perdu tous ses matches de Ligue 1 joués sans vous…

Je ne savais pas… je l’apprends. C’est une surprise pour moi. 

Cela signifie que vous tenez une place centrale aujourd’hui au LOSC. Vous considérez-vous comme un cadre de l’équipe ?

Je ne crois pas, je pense que je suis un joueur d’équipe. Au Brésil, j’ai joué avec beaucoup de joueurs expérimentés et ici il y a des joueurs jeunes donc j’essaye de donner un peu de mon expérience, de par ce que j’ai connu au Brésil, à certains. Mais dans l'ensemble les joueurs discutent beaucoup entre eux et je pense que c'est aussi pour ça qu'on travaille bien ensemble.

Si on vous dit que vous faites désormais partie des meilleurs milieux de terrain du championnat, êtes-vous d’accord ?

Pour moi ce serait une surprise, mais si c'est le cas je pense que c’est grâce à mon travail quotidien pour arriver à mon meilleur niveau, à mon niveau idéal. Je suis très heureux si on considère que je suis parmi les meilleurs.

Y a-t-il des joueurs en Ligue 1 à votre poste qui vous impressionnent ou dont vous vous servez comme modèles ?

Il y a un joueur que je regarde beaucoup, aujourd’hui il ne joue plus, enfin il ne joue plus dans son championnat. C’est Andres Iniesta. Je regarde aussi Xavi ou même Pirlo qui ont arrêté leur carrière. J’aimais beaucoup leur football. Je m’inspire beaucoup d’eux. J’aime voir les vidéos de ces joueurs pour me servir de ce qu'ils faisaient et me rendre les choses plus simples. Dans le championnat français, il n’y a pas de joueurs qui me parlent ou que j’admire. 

A 26 ans , avez-vous la sensation d’atteindre votre meilleur niveau ou avez-vous encore une marge de progression ?

Vous savez 26 ans cela ne veut rien dire. Quand on fait attention, cela va bien plus loin que ça. J’espère aller plus loin, plus haut qu’actuellement, je dois encore donner beaucoup pour le club et évoluer un peu.

L'article continue ci-dessous

Le projet lillois est basé sur la découverte de talents comme vous pour les amener à un certain niveau avant d’éventuellement les revendre. Quelle est la suite pour vous, envisagez-vous d’aller voir plus haut l’été prochain ?

Je ne pense pas à ça. Je suis juste concentré sur le fait de jouer au football, à l’heure actuelle, et d'aider mon équipe de la meilleure manière possible. Le reste je le laisse entre les mains des dirigeants, du président. Si il y a une offre qui arrive et qu'elle est bonne pour les deux parties alors nous parlerons, mais à ce moment précis je suis juste concentré sur le jeu.

Votre directeur sportif Luis Campos a récemment évoqué les intérêts de grands clubs européens pour vous et vous avez récemment été cité parmi les cibles potentielles du PSG. Est-ce que c’est un projet qui vous intéresserait ?

Je suis heureux de l’intérêt des équipes, mais comme je l'ai dit, je suis juste concentré sur Lille. Donner de la continuité à ce que je fais, à mon travail, le reste je le laisse entre les mains du président, des dirigeants, s’ils reçoivent quelque chose ils me le diront et nous discuterons. Je remercie les autres équipes d’avoir fait des offres, ou d’avoir sondé le club, mais là maintenant je suis concentré seulement sur l’objectif de défendre les couleurs de Lille.

Propos reccueillis par Julien Quelen (avec Sébastien Martins). 

Prochain article:
EDF - Pourquoi les Bleus sont-ils touchés par autant de blessures musculaires ?
Prochain article:
Dejan Lovren incendie Sergio Ramos : "Je l'ai tué, je suis heureux"
Prochain article:
Portugal - Sans faire de bruit, Bernardo Silva endosse son costume de leader
Prochain article:
L'Allemagne reléguée en Ligue des nations B après la victoire des Pays-Bas contre la France
Prochain article:
Pays-Bas - France 2-0 - Deschamps, Lloris et toutes les réactions en zone mixte
Fermer