Enquête sur Caen-Angers : la réponse ironique de Rolland Courbis à Bertrand Desplat

Commentaires()
Rolland Courbis a poussé un coup de gueule en maniant l'ironie ce vendredi, avant le match contre Dijon, dimanche (15h).
Tout a commencé avec l'ouverture d'une enquête sur des soupçons d'irrégularité en marge du match Caen-Angers. Le président de l'En Avant Guingamp Bertrand Desplat a alerté la Ligue de Football Professionnel (LFP) sur le respect de l'anonymat des témoins dans une lettre adressée à l'instance du football français, que s'était procurée RMC SPORT.

Bertrand Desplat, qui avait lui même alerté la Ligue, a déjà été auditionné à propos de cette affaire. Il précise dans cette lettre que "dans une volonté de prévenir plutôt que de guérir, qu’en cas de manquement grave de la LFP, ou de qui que ce soit parmi ses membres ou ses commissions, aux principes de l’anonymat des témoins et plus globalement du secret de l’instruction, l’EAG ne manquera pas de se montrer solidaire des poursuites judiciaires qui pourraient être engagées par les victimes de telles déviances."

>> La lettre dévoilée par RMC

Dans le contexte actuel - le Stade Malherbe de Caen et l'En Avant Guingamp étant tous deux engagés dans la lutte pour le maintien en Ligue 1 - cette démarche du dirigeant guingampais a été accueillie comme une tentative de déstabilisation par Rolland Courbis, lequel a répondu avec ironie.

L'article continue ci-dessous

"On a été déçus que Bertrand Desplat, le président de Guingamp (dernier de L 1) ne nous présente aucune excuse. On se pose tranquillement la question de savoir ce qu'on va faire sur le plan juridique. Nous souhaitons nous défendre pour ses déclarations calomnieuses et mensongères dans le but de perturber la préparation d'un adversaire direct pour le maintien. On ne va pas lâcher. Je remercie M. Desplat de nous avoir remotivés pour aller gagner à Nice (1-0), mais je me demande quand la Ligue va lui dire non...", a lâché le techicien, avant d'aller plus loin.

"Et si j'avais fait une connerie en souhaitant bon match aux joueurs niçois pour leur prochaine rencontre, après notre victoire là-bas (1-0) ? J'avais complètement oublié que c'était contre Guingamp (dimanche, 15 heures). J'ai toujours trouvé l'EAG sympathique et ce n'est pas aujourd'hui que je vais changer. On l'a souvent comparé à Astérix, mais quand je vois la puissance qu'il peut avoir pour se permettre de faire pression sur la Ligue pour que les noms des joueurs (un Angevin aurait alerté un Guingampais que Caen - Angers allait être truqué) ne sortent pas, je me dis que l'En Avant a la potion magique dans laquelle Obélix est tombé ! Il me tarde d'être à Guingamp, samedi prochain, pour tout observer, tout surveiller. Mais en attendant, on va tout faire pour gagner contre Dijon dimanche (15 heures) et donc y aller avec trois points de plus...".

La semaine prochaine, les deux clubs s'affronteront au Roudourou dans le cadre de la 35e journée, le samedi 4 mai à 20h00.

Fermer