Eibar - Barcelone (2-2) - Le Barça accroché malgré Messi

Commentaires()
Déjà sacré champion d'Espagne, le Barça a concédé un score de parité à Eibar pour sa dernière sortie (2-2). Messi a signé un doublé.

Barcelone ayant déjà assuré les festivités il y a un petit moment, on mentirait si l'on ne reconnaissait pas que Lionel Messi focalisait tous les regards pour cette dernière en Liga, renforçant ainsi la lecture des performances de ce collectif par le prisme de ses seules prestations individuelles. Parce que Messi reste Messi, déjà, avec tout ce qui va avec. Et parce que la chasse aux records du numéro 10 est insatiable.

Messi Pichichi en attendant le Soulier d'Or ?

Déjà auteur de 34 buts en Liga avant le coup d'envoi de cette 38ème et dernière journée, l'Argentin en a ajouté deux dans match inégal. C'est lui qui a remis les pendules à l'heure en deux minutes chrono après l'ouverture du score de Cucurella sur une frappe croisée que Cillessen, le remplaçant de Ter Stegen, n'a pu qu'effleurer (1-0, 20e).

Ce Barça décompressé et légèrement remodelé se prenait donc les pieds dans le tapis quand Messi a décidé d'allumer la lumière. Le leader technique des Blaugrana a d'abord égalisé en profitant d'une ouverture de Vidal pour se jouer de Dmitrovic, le portier local, d'un petit pas avant de pousser le ballon dans le but vide (1-1, 31e). Et sur l'engagement qui a suivi, il a bénéficié d'une récupération rapide de son équipe avant de conclure d'un subtil piqué après une ouverture millimétrée de Rakitic dans la profondeur (1-2, 32e). Le souffle du génie avant que le soufflé ne retombe.

Pique Messi Eibar Barcelona LaLiga

L'article continue ci-dessous

Car dans les arrêts de jeu de la première période, le club basque s'est remis sur les bons rails grâce à une frappe soudaine, lointaine et délicieuse signée De Blasis (2-2, 45e+1). Au retour des vestiaires, Eibar, douzième de Liga, a fait de la résistance malgré la supériorité technique des Blaugrana. Dans ce second acte, l'interrupteur Messi n'a pas allumé la lumière, cette fois-ci. Mais personne ne lui en tiendra rigueur. Une fois de plus, le natif de Rosario a atteint des sommets dans une campagne qui lui permet de rafler un nouveau titre de Pichichi - meilleur buteur de La Liga -, avant le Soulier d'Or européen, sûrement. Avec ses 36 pions en Liga, cette énième distinction ne lui échapperait qu'en cas de quintuplé de Kylian Mbappé contre Reims, dans une semaine. Les bêtes affamées se regardent toujours d'un œil, à distance. Alors sait-on jamais...

 

 


 

Fermer