Dijon-Marseille (0-0) : Villas-Boas, Mandanda et toutes les réactions

Commentaires()
Getty/Andrew Caballero-Reynolds
Dijon et Marseille se sont quittés sur un score de parité ce mardi (0-0). Retrouvez toutes les réactions des protagonistes.

Valère Germain (attaquant de l'OM, propos relayés par L'Equipe) : "On savait que Dijon était pas forcément en confiance depuis le début de saison. On a eu quelques situations en première mi-temps où on aurait pu ouvrir le score. En deuxième c'était un peu plus compliqué. On aurait dû poser plus le ballon. C'est un match nul équitable".

Steve Mandanda (gardien et capitaine de l'OM, Canal +) : "On a eu pas mal de situations en première mi-temps, avec pas mal de centres et d'occasions, mais on n'a pas été assez efficaces et réalistes pour ouvrir le score. Lucas Perrin a été très concentré, simple, sobre, efficace aussi. Ils avaient énormément de taille, nous un peu moins. On était un peu en difficulté sur coup de pied arrêté, mais on ne concède pas de but c'est le plus important. On a eu un peu de réussite, tant mieux pour nous, mais on doit s'améliorer sur les coups de pied arrêtés parce qu'on aura pas toujours cette réussite. La deuxième mi-temps a été vraiment compliquée, Dijon a joué le coup à fond".

L'article continue ci-dessous

André Villas-Boas (entraîneur de l'OM, beIN SPORTS) : "C’était un match difficile. Evidemment, on veut toujours gagner et on part d’ici avec un point. Quand on juge sur l’ensemble du match, c’est plutôt pas mal car il y a eu des situations pour les deux équipes. La première période, un peu plus pour nous. La seconde, un peu plus pour eux. Avec notre expérience, on aurait dû marquer pour avoir de la tranquillité... Et en face, ils ont gagné en confiance. On sort d’ici avec un point, ce n’est pas l’idéal".

Stéphane Jobard (entraîneur de Dijon) : "Nous avons eu deux périodes contrastées. Avant la mi-temps, nous étions timorés. C'était le gros temps faible de notre match mais en seconde période, nous avons fait reculer Marseille, que nous avons sevré de ballons. Il manque encore ce brin de lucidité et de réussite. Le constat reste le même : oui, c'est bien, oui, c'est mieux, mais nous ne prenons qu'un point. Le discours est un peu répétitif, avec les joueurs qui adhèrent encore. Il y a de l'allant et de l'investissement mais il faut que ça paye à un moment donné. Les joueurs sont généreux dans les efforts mais il faut que je sois encore plus exigeant avec eux.Dans la situation dans laquelle nous sommes, ce n'est pas facile de jouer contre l'OM. J'ai trouvé les joueurs pleins d'à-propos et je les invite à continuer ainsi".

Le résumé complet du match

Fermer