Dijon-Lille, Olivier Dall'Oglio : "Comme un match de Coupe de France"

Commentaires()
Getty
Avant la réception de Lille samedi (20h), l'entraîneur du DFCO a évoqué les leviers à activer pour repartir de l'avant.

Le groupe
Julio Tavares et Fred Sammaritano sont trop justes, ça suit son cours. Pour le reste, pas de blessés. Tous les garçons partis sont rentrés. Il y a des fatigués, ça c'est sûr. Des voyages lointains sur des terrains difficiles, mais bon tout le monde est bien rentré...

La trêve internationale
On a eu un groupe réduit qui a bien travaillé. On a travaillé le foncier bien sûr, beaucoup de choses... On a fait un travail collectif mais un travail individuel aussi avec beaucoup de détermination. Je suis plutôt satisfait de ces 15 jours de travail. Je ne dois pas être le seul à être confronté à ça. C'est vrai que c'est un peu exceptionnel pour nous parce qu'il y en a beaucoup. Mais c'est le lot de beaucoup de coaches. 

Lille
C'est du très haut niveau. Rien à voir avec la saison dernière. Ils ont bien recruté, ils ont une très belle attaque, mais il faut voir aussi qu'ils sont très forts défensivement. On sent qu'il y a quelque chose qui s'est passé, un fil conducteur entre eux. C'est un très gros test, comme un match de Coupe de France. Nous ne sommes bien sûr pas favoris contre cette équipe là qui a pas mal d'atouts, autant défensifs qu'offensifs. On a beaucoup médiatisé l'attaque, elle le mérite mais défensivement c'est très solide. C'est un défi. Ils ont les joueurs qui sont capables de garder les ballons au milieu. Ils sont capables d'aller très vite surtout en contre. L'atout premier de cette équipe c'est qu'elle est complète. 

L'article continue ci-dessous

La confiance du groupe 
Il y a plein d'impondérables dans le football. On veut savoir comment vont réagir les joueurs. Contre Lyon il y a eu deux visages, clairement. Là, il faudra qu'il y en ai qu'un seul, et le bon (sourires). On va jouer avec nos arguments, on en a. On doit être soudés, si on ne l'est pas c'est sûr qu'on sera en grosse difficulté. Mais il n'y a pas de raison. On en est capables. 

En quête d'un match déclic
On sait que dans le passé on a eu des matches qui ont été déclencheurs de quelque chose. Ce match là peut constituer quelque chose d'important pour la suite, notamment en matière de solidarité, ce que je recherche en priorité. Mais ça passe par un match complet. À Amiens, on a fait un match solide mais il manquait encore quelque chose. Cette agressivité, cette confiance. C'est pour ça que j'essaie de booster tout le monde pour que chacun puisse s'exprimer au mieux. Quand on voit les occasions, il y a eu beaucoup de précipitation. La saison dernière à été exceptionnelle, c'est l'attaque qui a porté toute l'équipe. Aujourd'hui, l'attaque est un peu plus en difficulté parce qu'il y a des joueurs qui sont moins présents, d'autres absents comme Chang-hoon (Kwon). Les attaquants ont besoin d'avoir cette confiance en eux pour pouvoir mettre le petit but qui va faire basculer les choses dans le bon sens.

Jean-Charles Danrée, à Dijon

Prochain article:
Reims-Nice 1-1, Nice s'en sort inextremis grâce à la VAR
Prochain article:
Monaco-Strasbourg 1-5 - Laminé par Strasbourg, Monaco coule à nouveau
Prochain article:
Nimes-Toulouse 0-1, Le TFC gagne à l'expérience
Prochain article:
Saint-Etienne - Lyon | Horaire, streaming, TV, compos : tout savoir sur le derby
Prochain article:
Arsenal-Chelsea 2-0, Arsenal remercie ses Frenchies
Fermer