Dijon - La succession d'Antoine Kombouaré proposée à René Girard

Commentaires()
Le nom de René Girard est évoqué du côté du DFCO, maintenu en Ligue 1 la saison prochaine, pour succéder à Antoine Kombouaré...

Depuis la fin de saison mouvementée pour le DFCO, Antoine Kombouaré n'est plus l'entraîneur de Dijon. Arrivé cet hiver dans le rôle du pompier de service, afin de maintenir l’équipe en Ligue 1, l'ancien entraîneur du PSG  a finalement atteint son objectif, sur le fil, en maintenant le club lors des barrages de relégation en battant Lens. Après avoir réussi sa mission, Antoine Kombouaré a décidé de quitter la Bourgogne, comme l'avait confirmé le club.

Dans un communiqué publié par le club, Olivier Delcourt avait remercié son entraîneur : "Je prends acte de la décision d’Antoine Kombouaré et je la respecte. Je le remercie pour avoir atteint l’objectif que je lui avais fixé : le maintien. Je salue également son honnêteté envers le DFCO. Après cinq mois intenses et sous pression pour aider notre club à conserver sa place parmi l’élite, il a souhaité prendre du recul et se ressourcer".

L'article continue ci-dessous

Contacté, René Girard se laisse le temps de la réflexion

Pour succéder à celui qui a permis au club de se maintenir, le nom de Jocelyn Gourvennec, pour sa part moins heureux avec l'En Avant Guingamp, descendu en Ligue 2 au terme d'une saison manquée dans les grandes largeurs, avait un temps été évoqué. Mais d'après les informations du quotidien L'Equipe, ce dernier ayant refusé le poste, le DFCO aurait proposé ce dernier à un homme bien connu du championnat de France, en la personne de René Girard.

Lille manager Rene Girard

En effet, le média précise même que l'ancien du MHSC, libre de tout contrat depuis son départ du Wydad Athletic Club en novembre dernier (D1 marocaine), ne serait pas opposé à l’idée de vivre une dernière aventure à la tête d’une équipe française, avant de probablement prendre sa retraite. Ainsi, l'homme se laisserait actuellement le temps de la réflexion, avant de faire connaître sa décision aux dirigeants de Dijon. 

Fermer