News Résultats en direct
Dijon

Dijon, Jobard : "On enchaîne tous les trois jours, contrairement au PSG"

09:30 UTC+1 30/10/2019
Stephane Jobard Dijon
L'entraîneur de Dijon a regretté de ne pas disposer d'autant de jours de repos que le PSG, son prochain adversaire en Ligue 1.

Dijon s'est incliné face aux Girondins de Bordeaux ce mardi soir en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Les Dijonnais ont vite été menés au score. Josh Maja profitant d'un bon travail de Kalu pour débloquer la situation de la tête dès la huitième minute de jeu (1-0, 8e). Ils n'ont jamais réussi à recoller au score, malgré une belle réaction en seconde période et ont finalement encaissé un second but dans les arrêts de jeu, signé Nicolas De Préville sur coup franc.

Coupe de la Ligue - Bordeaux élimine Dijon et poursuit sa route

Après cette rencontre, le calendrier, souvent critiqué, s'est retrouvé au centre des débats notamment du côté de Dijon. En conférence de presse, Stéphane Jobard a réagi à la défaite de son équipe face aux Girondins de Bordeaux, mais a surtout fustigé l'organisation du calendrier. Il ne comprend pas que son équipe ait moins de jours de repos que le Paris Saint-Germain qui sera le prochain adversaire de Dijon en Ligue 1, ce vendredi soir.

"On n'a pas un effectif XXL"

"Il y a un peu de frustration car je trouve que le score est sévère. En deuxième mi-temps, on a posé des problèmes à Bordeaux, on s'est créé des occasions. Mais il nous a manqué ce geste dans la finition. Le plan de jeu était d'attendre pour contrer l'adversaire, même en étant menés, on attend car on n'a pas un effectif XXL et on enchaîne tous les trois jours, contrairement au PSG (son adversaire vendredi en Ligue 1), qui aura cinq jours de récup", a expliqué l'entraîneur de Dijon.

Girondins, Sousa : "À Bordeaux, l'histoire est liée aux Coupes et aux trophées"

"On est quand quand même la seule équipe du championnat à jouer tous les trois jours, et pas quatre, le jour supplémentaire est important. Mais apparemment, la prise en compte du programme dijonnais n'est pas à l'ordre du jour des instances. Donc on ne peut pas se permettre de faire un pressing haut tout le long d'un match. Mais sur la dernière demi-heure, on a bien gêné les Bordelais, on les a mis sur le reculoir. Je suis très satisfait des joueurs qui avaient peu joué", a ajouté Stéphane Jobard.

Pour rappel, les équipes qualifiées en Coupe d'Europe comme le Paris Saint-Germain, Lille, Lyon ou encore Bordeaux, l'AS Saint-Etienne et Strasbourg entrent en lice seulement à partir des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Ces six équipes n'ont donc pas joué en cours de semaine comme les autres et bénéficieront automatiquement de davantage de repos, mais les semaines précédentes, lorsqu'elles étaient engagées en Coupe d'Europe, elles en avaient moins.