Diego Maradona lamente l'élimination de l'Argentine : "Sans Lionel Messi, nous sommes seulement une équipe lambda"

Commentaires()
Getty
Vainqueur de la Coupe du monde 1986, Diego Maradona n'est pas surpris par l'élimination de l'Argentine. Il a défendu Lionel Messi.

Lionel Messi ne sera jamais Diego Maradona dans le coeur et l'esprit des Argentins. Le quintuple Ballon d'Or n'a pour le moment toujours rien remporté sous les couleurs de l'Albiceleste, hormis une médaille d'or olympique en début de carrière, contrairement à son aîné, Diego Maradona, vainqueur de la Coupe du monde 1986, la deuxième de l'histoire de l'Argentine

L'attaquant du FC Barcelone a encore manqué une chance de briller avec l'Argentine lors de la Coupe du monde 2018. Trop esseulé, Lionel Messi n'a pas pu empêcher l'élimination de l'Albiceleste en huitièmes de finale du mondial contre l'équipe de France d'un Kylian Mbappé étincelant. Après la rencontre, Diego Maradona est revenu sur le parcours de l'Albiceleste durant ce mondial et n'en veut pas à Lionel Messi.

L'article continue ci-dessous

Maradona France Argentina World Cup

Maradona tacle Sampaoli

En effet, sur Telesur, Diego Maradona a avoué que sans Lionel Messi, l'Albiceleste est une équipe lambda : "Nous sommes venus au cinéma plus que le terrain, parce que nous sommes venus voir la chronique d'une mort annoncée. Et c'est ce qui est arrivé. La France contenait Lionel Messi, et le milieu de terrain de l'Argentine, donc il ne pouvait pas entrer en contact avec eux".

Sans Lionel Messi nous sommes juste une autre équipe, une équipe lambda. Le match a été joué d'une manière que nous avions anticipée. Une autre Coupe du Monde est partie et il ne nous reste rien, c'est dommage qu'une autre Coupe du Monde ait eu lieu et que l'Argentine n'ait pas réussi à avoir une équipe cohérente", a poursuivi Diego Maradona, déçu par les prestations de l'Albiceleste.

Le champion du monde 1986 n'a pas été tendre avec Jorge Sampaoli qui a aligné Lionel Messi en faux numéro neuf et a laissé sur le banc Sergio Agüero, Paulo Dybala et Gonzalo Higuain : "C'était déjà vu au niveau de la composition, Pavon, Messi et Di Maria ont dû attaquer. Oui, ils peuvent créer du jeu, mais ils ne sont pas des attaquants". Du haut de ses 31 ans, Lionel Messi aura peut-être une dernière chance de briller en Coupe du monde en 2022, mais il lui faudra à coup sûr une équipe bien meilleure autour de lui.
 

Fermer