Pays-Bas-France, Deschamps : "On sait ce qui nous reste à faire"

Commentaires()
Getty
Le sélectionneur Didier Deschamps a assuré que ses Bleus viseront la victoire, vendredi soir contre les Pays-Bas même si un nul leur suffit.

L'Equipe de France dispute vendredi soir à Rotterdam sa quatrième et dernière rencontre de la phase des poules de la Ligue des Nations. Bien qu'ayant pris sept points sur neuf possibles, les champions du monde ne sont pas encore certains de disputer les demi-finales de la compétition. Il leur faut éviter la défaite lors de leur ultime sortie contre les Pays-Bas pour être sûrs de finir en tête. L'équation est simple et Didier Deschamps l'a simplifié encore plus en appelant ses joueurs à jouer uniquement pour la gagne.

Lors de la conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur tricolore a indiqué qu'il n'y avait pas de calcul à faire. Et que de toute façon, ce n'était pas dans les habitudes maison de se contenter du minimum, en ayant le regardé braqué sur le chronomètre tout au long du match. "Ça dépend de nous. Le résultat de vendredi peut nous permettre d'assurer cette première place de notre groupe. On sait ce qui nous reste à faire, a-t-il lâché. Deux résultats peuvent nous convenir. On va jouer ce match-là comme à chaque fois, avec l'ambition et l'objectif de le gagner, même si un nul nous suffit. On ne partira pas avec ce résultat comme ambition".

"J'ai confiance dans les joueurs appelés" 

À ceux qui en doutent, Deschamps a aussi affirmé que ses protégés sont bien motivés pour aller au bout dans cette épreuve, même si son prestige est moindre qu'un Euro ou une Coupe du Monde. "Il y a réellement une motivation. On n'arrive pas à recréer une ambiance de compétition en matches amicaux. Il y a un objectif clair, c'est finir premier du groupe. C'était quelque chose d'important au sortir de notre titre de champion du monde. Cette adrénaline-là est importante. Les joueurs ont connu le sommet en Russie. C'est plutôt une très bonne chose", a-t-il déclaré.

Enfin, le patron des Bleus n'a pas manqué de louer la qualité de l'opposition et prévenir qu'il s'agira d'un vrai test pour son équipe, comme le fut le match aller au Stade de France il y a deux mois : "C'est une équipe qui est en pleine construction mais qui se construit bien. Ronald Koeman a intégré pas mal de jeunes joueurs. Ils sont sur une bonne dynamique, a indiqué DD. Je n'ai pas de préoccupation. Ce sera un test pour toute l'équipe parce qu'on aura du répondant en face. Il reste deux matches à jouer pour eux et nous, un seul. On sait très bien qu'ils vont tout faire pour prendre le maximum de points. J'ai confiance dans les joueurs appelés. C'est un contexte différent, des joueurs différents, une organisation peut-être différente aussi".

Prochain article:
Nice - Allan Saint-Maximin sur le bon chemin
Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Fermer