David Alaba : "Nous devons nous opposer au racisme et rendre le monde meilleur"

Commentaires()
getty
Dans un entretien accordé à Goal, David Alaba s'est confié sans concession sur le problème du racisme, qui gangrène aussi le monde du football.

David Alaba a fait une pause dans sa préparation estivale effectuée avec son club du Bayern Munich pour réfléchir à une problématique qui lui est chère : celle du racisme. Pour cela, l'offensif latéral gauche choisit soigneusement ses mots. Il discute d'un sujet sérieux et veut s'assurer qu'il s'exprime bien, qui plus est en anglais, sa seconde langue.

Pourtant, dit-il, "c'est le type de conversation que nous devons avoir plus souvent", même si elles peuvent être difficiles pour tout le monde. Le président de la DFB, Reinhard Grindel, a par exemple déclaré qu'il ne souhaitait "pas se dérober à ce débat" après le retrait brutal de Mesut Ozil de l'équipe nationale allemande, victime de racisme suite à la publication d'une photo où il s'affiche aux côtés du président turc Recep Tayyip Erdogan. Une photo largement reprise et commentée par des mouvements d'extrême droite. Mais quel genre de débat devons-nous avoir ? Et que peut faire un joueur à la voix douce comme David Alaba pour lutter contre un problème qui peut sembler si accablant ?

"Nous n'avons pas de place pour cela, surtout dans le football, mais aussi sur la Terre"

"Je veux trouver les bons mots pour expliquer exactement ce que je pense à ce sujet", a déclaré Alaba à Goal. "Ces choses ne sont pas faciles à expliquer, comment devons nous lutter contre cette chose ? C'est une partie laide de ce monde et aussi au sein de notre jeu. Nous devons trouver un moyen de lutter contre cela", a poursuivi l'international autrichien.

David Alaba

Le défenseur du Bayern Munich a lui aussi été victime d'injures racistes prononcées à son encontre au cours de sa carrière, que ce soit par le biais de d'internautes ou de la part de politiciens d'extrême droite dans son Autriche natale. "Lorsque nous parlons de racisme, il y a d'abord des racistes sur terre, en Europe, en Autriche et en Allemagne où nous jouons, en Italie, j'ai entendu beaucoup de choses et j'ai ma propre expérience avec ça". 

Bien qu'il n'existe pas de réponses faciles au traitement du discours de haine, il a déclaré que la communauté du football doit commencer par reconnaître l'existence du problème. "Nous n'avons pas de place pour cela, surtout dans le football, mais aussi sur la Terre. Nous devons essayer de nous opposer à cela et de rendre ce monde meilleur. Le football est une bonne plateforme pour cela. Je pense que le football essaye de gérer ceci et d'améliorer les choses, mais bien sûr, il existe (le racisme) toujours", a conclu David Alaba, lucide. 

Prochain article:
Chelsea, Sarri : "Je n'accepte pas cette mentalité"
Prochain article:
Inter-Sassuolo 0-0, l'Inter cale de nouveau
Prochain article:
Mercato, Luka Modric fait une annonce importante sur son avenir
Prochain article:
Monaco, Henry s'en est pris à Kenny Lala
Prochain article:
Reims-Nice 1-1, Nice s'en sort inextremis grâce à la VAR
Fermer