Courtisé par plusieurs pays, Jorge Sampaoli apprécie la sélection mexicaine

Commentaires()
GABRIEL BOUYS/AFP/Getty Images
L'ancien sélectionneur de l'Argentine se laisserait bien tenter par le challenge du Mexique, qui cherche quelqu'un depuis le départ d'Osorio.

Si Jorge Sampaoli est très convoité depuis la fin de son aventure aux commandes de l'Argentine, l'ancien entraîneur de Séville souhaiterait diriger la sélection mexicaine.

Sampaoli a été limogé par la fédération argentine après une campagne en Coupe du monde qui a considérablement égratigné son image auprès du grand public. L'Argentine avait été éliminée en huitièmes de finale de la compétition par l'équipe de France au terme d'un match épique (4-3).

Selon nos informations, le natif de Casilda, âgé de 58 ans, ne restera probablement pas longtemps au chômage.

Les États-Unis, le Costa Rica et le Paraguay s'intéresseraient tous à Sampaoli, ce dernier pays entrant en contact avec lui pour connaître ses disponibilités dans l'optique de succéder à Francisco Arce comme prochain entraîneur des Guarani.

Mais Sampaoli, lui, privilégie le Mexique, qui recherche également un nouvel entraîneur après le départ du Colombien Juan Carlos Osorio.

Piojo Herrera, Tuca Ferretti et Matias Almeyda étant maintenant hors course, El Tri a deux autres options : Quiquie Setien et Andre Villas-Boas. Setien est un dossier très compliqué, l'Espagnol étant sous contrat au Bétis de Séville jusqu'en 2020 et n'ayant aucune intention de partir, tandis que Villas Boas privilégie un poste en Europe.

Lionel Messi Jorge Sampaoli Argentina World Cup 2018

L'article continue ci-dessous

Jorge Sampaoli serait donc une alternative intéressante malgré sa désastreuse Coupe du Monde. Le Mexique s'est souvent tourné vers des entraîneurs étrangers par le passé, et le bilan de Sampaoli avec le Chili en 2015 en Copa America, tout comme ses idées de jeu, peuvent trouver un échos favorable.

Cette fédération est réticente à prendre un entraîneur du football mexicain, et l'ancien coach de l'Albiceleste se présente désormais comme le meilleur choix. Le Mexique, toutefois, souhaite engager un entraîneur avec un projet de huit ans à long terme, et utilisera probablement un patron intérimaire pour les prochains matchs amicaux contre l’Uruguay et les États-Unis.

 

Fermer