Coupe du Monde - Neymar : "Je pense que les critiques ont été exagérées, mais je suis habitué"

Commentaires()
getty
​Interrogé par l'AFP au sujet de la Coupe du Monde 2018, Neymar est revenu en détails sur son échec en Russie, affecté par l'élimination des siens.

Avec 57 buts marqués en 90 sélections pour la Seleçao, qui plus est à seulement 26 ans, Neymar endôsse parfois à lui seul la pression de tout un pays. Celle de près de 208 millions de brésiliens qui n'attendent qu'une chose : décrocher une 6ème étoile et renouer avec un succès qui semble les fuir depuis 2002. Forfait et donc spectateur impuissant lors de la tristement célèbre défaite concédée face à l'Allemagne (7-1) en demi-finale d'un Mondial 2014 disputé sur le sol brésilien, l'attaquant du Paris Saint-Germain était cette fois bien présent sur la pelouse de la Kazan Arena pour s'incliner face à la Belgique (2-1), à une petite marche d'une finale de Coupe du Monde. 

"Je ne voulais plus voir un ballon devant moi, je ne voulais pas voir de foot"

Eliminé sans briller, celui qui aurait aimé réaliser une compétition de meilleure facture a très mal vécu cette énième désillusion, quelques mois après une élimination au stade des huitièmes de finale de Ligue des Champions avec le PSG, face au Real Madrid de Cristiano Ronaldo. A tel point que si la star auriverde affirme ne pas avoir pensé à arrêter, elle concède avoir traversé une période particulièrement délicate. 

neymar

"Non, pas à arrêter. Mais je ne voulais plus voir un ballon devant moi, je ne voulais pas voir de foot. Je voulais me déconnecter de tout. J’ai eu mes moments de deuil et de tristesse. Mais la tristesse ne peut pas durer pour toujours, j’ai mon fils, ma famille, mes amis, ils ne veulent pas me voir triste. Et j’ai bien plus de raisons d’être heureux que d’être triste", a déclaré l'ancien joueur du FC Barcelone dans un entretien accordé à l'AFP. 

"Je pense que les critiques ont été exagérées, mais je suis habitué"

Après avoir confié ses difficultés pour rester optimiste, Neymar n'a toutefois pas tardé à revenir plus en détails sur le déroulé de cette débacle, estimant indirectement que les différents arbitres ont eux aussi leur part de tort dans ce qu'il s'est passé en Russie. "Je crois qu’on a plus critiqué celui qui subit les fautes que celui qui les commet. Ceux qui ont commis les fautes sont sortis indemnes. Moi, je ne suis pas allé au Mondial pour subir des fautes, j’y suis allé pour battre mes adversaires. Après, c’est clair qu’ils ne vont pas me laisser passer sans faire de faute, parce qu’ils savent que sinon, je vais droit au but", a ensuite avancé le numéro 10 de la Seleçao, un brin provocateur. 

Enfin, celui qui a inscrit 19 buts en 20 rencontres de Ligue 1 la saison dernière a estimé que les nombreuses critiques à son encontre n'étaient pas toujours justifiées. "Je pense que les critiques ont été exagérées, mais je suis habitué, je suis un grand garçon, je sais gérer ce genre de chose. (...) Je ne peux pas être arbitre et jouer en même temps, si je pouvais, ce serait plus simple", a déclaré Neymar. Le plus simple, c'est surtout de faire le bilan de ce qui n'a pas fonctionné lors de ce Mondial 2018, afin de vite se reconcentrer et se tourner vers de nouveaux objectifs, la saison prochaine s'annonçant de nouveau palpitante. 

Prochain article:
Le message audio glaçant d'Emiliano Sala dans l'avion
Prochain article:
Le Barça prépare une offre stratosphérique pour De Jong
Prochain article:
Arsenal, Laurent Koscielny soutient Hector Bellerin : "Revient plus fort qu'avant"
Prochain article:
Coupe de France : L'AS Monaco tombe contre le FC Metz, Lille assure contre Sète
Prochain article:
Après une nouvelle défaite contre Metz, Thierry Henry n'entrevoit toujours pas le bout du tunnel
Fermer