Coupe du monde - L’économie italienne sera aussi impactée

Commentaires()
Claudio Villa
Marco Bellinazzo, économiste du sport à Il sole-24 ore, explique les effets économiques après l’échec de l’Italie pour se qualifier pour le Mondial.

L’Italie n’est pas parvenue à renverser la Suède après sa défaite en barrage aller pour la Coupe du monde 2018 et s’est contenté d’un nul synonyme de non qualification. Une déroute qui aura des effets économiques évidemment puisque la Nazionale et la Fédération perdent ainsi l’occasion d’empocher pas moins de 100 millions d’euros.

L'équipe-type des stars qui ne joueront pas la Coupe du monde 2018
 
Pour la Russie 2018, le total des recettes s’élèvera à 791 millions de dollars, soit nettement plus qu’au Brésil et ses 576 millions en 2014. La plupart de ces ressources, 400 millions, sera réservée aux 32 équipes participant à la phase finale (contre 358 millions au Brésil).
 
Par ailleurs, le président du comité national olympique italien a indiqué que le manque à gagner pourrait s’élever à 1 milliard d’euros. En effet, aucune fan zone ne sera mise en place, les agences de voyages ne devraient pas être très actives afin de booker des voyages vers la Russie, de même qu’aucune autre activité liée à la Coupe du monde ne sera mise en place.

Prochain article:
Mercato : le PSG à la lutte avec Chelsea pour recruter Paredes
Prochain article:
Lille-Amiens 2-1 - Laborieux mais renversant, le LOSC enchaîne
Prochain article:
Bundesliga - Hoffenheim 1-3 Bayern Munich : les Bavarois débutent 2019 avec le sourire
Prochain article:
Ligue 2 - 21e journée : le leader Metz surpris par Clermont, Auxerre poursuit sa remontée
Prochain article:
Bordeaux - Ricardo compte sur Driss Trichard mais...
Fermer